A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Les ados construisent Internet

Le Code Club organisé par lUDAF du Gard est un atelier qui implique les jeunes dans le codage informatique Photo DR).
Le Code Club organisé par l'UDAF du Gard est un atelier qui implique les jeunes dans le codage informatique (Photo DR).

Internet est une source d'énigmes pour bon nombre de ses utilisateurs. La multiplicité et la diversité qu'il renferme sont méconnues du grand public.  L'UDAF tente  de remédier à ces lacunes grâce à son "Code Club". Un atelier qui permet aux enfants d'aborder le codage informatique et la construction technologique en s'amusant.

Non, les geeks ne sont plus ringards. Ils sont même l'avenir… L'Union Départementale des Associations Familiales du Gard a bien compris cet enjeu et a rejoint le Code Club cette année. Créé en Grande-Bretagne, ce réseau international propose à des jeunes âgés de 7 à 14 ans une véritable initiation au codage informatique.

Les petits malins connaissent bien l'intérêt de ces ateliers. Grâce au codage informatique, on peut tout faire... Enfin sur un ordinateur! "Le club doit servir à l'apprentissage du codage avec un logiciel gratuit et adapté au jeune public (Scratch). Les algorithmes sont simples, connus et le code y est explicite. Du coup, enfants et parents créent ensemble des animations ou des jeux petits videos" explique la direction de l'UDAF.

Et oui... L'informatique et son empire virtuel débarquent dans nos vies. Autant y être préparés. Voilà la raison pour laquelle les parents sont intégrés à la formation ludique."Nous sommes l'UDAF, nous devons soutenir les parents face aux progrès du numérique. C'est pour cela que nous prenons le parti de mettre les jeunes dans une posture dynamique et active en oubliant la consommation de masse qu'ils peuvent avoir de l'outil informatique. Nous voulons qu'ils comprennent comment ça fonctionne, donc on revient un peu à ce qu'était Internet à ses débuts, un mouvement libre. Si les familles pensaient que l'informatique était impersonnel, elles savent maintenant qu'il y a toujours quelqu'un derrière un programme ! Mais le codage a également d'autres vertus, telles que la résolution de problèmes ou encore la logique à mettre en oeuvre pour créer quelque chose de cohérent. De plus, ces ateliers permettent aux enfants d'avoir plus de clés afin d'affronter l'avenir" poursuit l'UDAF.

À la source du codage

À raison d'un atelier par mois, c'est actuellement une une douzaine d'élèves qui bénéficient de cette source de connaissance virtuelle. L'objectif avoué des représentants des familles gardoises serait d'organiser quelques journées par an autour des notions même de codage et de numérique. Inclus dans la réforme des collèges et peut-être imposé à l'examen du Brevet, le codage informatique vu par l'école est peut-être trop austère et moins ludique que les ateliers proposés par l'UDAF.

"Ici, les parents sont aussi les bienvenus. Ils sont demandeurs et veulent savoir comment fonctionne l'informatique. On a lancé le premier atelier en décembre dernier et nous en sommes au troisième. Nous espérons que d'ici 2020 nous irons bien plus loin.  En attendant, nous voulons qu'à la rentrée 2017-18, les clubs et ateliers se multiplient dans une quinzaine de structures proches de l'UDAF. Pour cela, nous avons besoin de bénévoles..." ajoute l'UDAF, qui ne perd pas de vue la relation souvent tendue qui existe entre parents et élèves quand on parle d'Internet. "Bizarrement, quand ils sont ensemble lors des ateliers, ils s'entraident, se posent les bonnes questions et les discussions sont saines et respectueuses. Parents et enfants veulent avancer ensemble", notent les responsables départementaux.

Ecoles primaires, collèges, bibliothèques, centres de loisirs, centres sociaux ou encore associations, tout le monde peut prétendre à l'accueil de ce genre de club. Sur un format de deux heures, ces ateliers ne sont pas très formels et sont surtout l'occasion d'apprendre en toute convivialité. D'ailleurs, hormis la première séance durant laquelle les enfants s'occupent à introduire les bases du fonctionnement du logiciel utilisé, les élèves travaillent sur des sujets en totale autonomie.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité