ActualitésCulture

NÎMES Regis Mailhot: « le gladiateur de la chatouille »

Les citoyens sont-ils des pigeons? En tout cas, celles et ceux qui se rendront au spectacle Citoyen! de Régis Mailhot en ressortiront plus félins que jamais!
Les citoyens sont-ils des pigeons? En tout cas, celles et ceux qui se rendront au spectacle "Citoyen" de Régis Mailhot en ressortiront plus félins que jamais!

C'est un trublion, un amoureux du geste, un mec pas comme les autres. Régis Mailhot est caustique, certes, mais il a surtout un message citoyen à délivrer. Il sera en représentation à Nîmes vendredi 10 mars prochain à l'Atria dans le cadre de la Feria du Rire.

À la télé sur Paris Première, à la radio avec Stéphane Bern ou en librairie un peu partout, Régis Mailhot occupe sereinement l'espace médiatique français. Le mot profond et la verve légère, le quadra, s'attaque à l'esprit citoyen de la France version 2017. Interview.

"Citoyen", ce spectacle évoque-t-il la période électorale actuelle?

Ce spectacle prend toute sa dimension aujourd'hui, les citoyens sont malmenés. Il a une réelle dimension sociale et sociétale car nous vivons une époque pudibonde, étroite et moraliste, je remets un peu d'ordre là-dedans! Ça fait partie de notre rôle d'humoriste, je suis contre les moralisateurs de service, les professeurs de vertu. Je veux remettre l'individu au cœur de tout.

 

Comment se déroule le spectacle, de quoi parlez-vous?

Il y a un début, une fin et entre les 2, on se marre pas mal! (NDLR après coup, la question n'était pas franchement maline...) Notre métier est fait pour faire rire mais le rire est devenu un acte de délinquance. En partant de ce postulat, il faut rire de tous les tabous. Je parle des catholiques homos, des bobos, des artistes engagés tant que ça rapporte, des femens... Dans notre République, nous sommes tous égaux mais chacun pour soi.

 

Votre spectacle est-il écrit à 100% ou vous adaptez-vous à l'actualité?

Le spectacle est écrit mais j'ai une partie de revue de presse. Autant vous dire qu'en ce moment c'est vraiment sympa! Tout le monde en prend pour son grade, Macron en mannequin de Paris Match, Fillon pas besoin d'en dire plus, la gauche qui fait le mariage pour tous mais qui n'arrive pas à unir Hamon et Mélenchon sans oublier Le Pen, la coqueluche des Français. La coqueluche est une maladie, je dis ça au passage. Peut-être que d'ici ma venue à Nîmes Chirac ou Hollande reviendront aux affaires, qui sait? C'est un véritable cirque médiatique.

 

C'est un spectacle engagé alors?

Non! C'est un spectacle dégagé! je ne suis pas là pour distribuer les bons points ou expliquer les choses, j'ai confiance en l'individu, c'est la seule leçon. On ne peut pas être irrévérent quand on est soi-même trop respectueux. Stéphane Bern dit que je suis naturellement impertinent, ça me va bien.

 

Quand et comment la France en est-elle arrivée à ne plus rire de tout?

Le changement a été progressif, notre époque s'est mise à rétrécir, on a besoin d'un bouc émissaire, nous sommes tous le salaud de l'autre. Pourtant, nous sommes dans une République laïque, c'est extraordinaire alors essayons de nous raccrocher à ces idéaux. Je passe mon temps à lutter contre la bêtise qui est partout. Chaque semaine je reçois des lettres de personnes qui ne comprennent même plus le second degré. Je suis profondément humaniste mais tout ce qui est sacré doit être désacralisé. C'est le rire ensemble qui m'intéresse, pas le vivre ensemble.

 

Vous connaissez Nîmes? Un petit mot pour les Nîmois?

C'est la première fois pour moi. J'ai toujours été un gladiateur de la chatouille donc ça devrait aller! Et puis, si j'évite les inondations, ça ira encore mieux. En même temps, quand Hollande est venu, il avait attiré la pluie... C'est le moment d'en profiter! On ne sait jamais à quelle sauce on sera mangé. L'élection est proche, il faut bourrer les salles plus que les urnes.

Vendredi 10 mars à 20h30 à l'Hôtel Novotel Atria, 5, Boulevard de Prague à Nîmes. Tarif: 32 euros. Billetterie.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité