ActualitésSociété

VERGEZE Les Tréteaux de France débarquent avec leur « Avaleur »

Une fable très moderne, jouant avec les nerfs mais aussi avec votre intérêt pour les grandes entreprises...
Une fable très moderne, jouant avec les nerfs mais aussi avec votre intérêt pour les grandes entreprises...

Le Centre Dramatique National des Tréteaux de France sera en représentation le vendredi 17 mars prochain à Vergèze-Espace. Une rareté gardoise, un joli coup pour le pétillant village.

C'est pour sa pièce intitulée "L'Avaleur" que la troupe des Tréteaux de France sera gardoise le temps d'une soirée dantesque. Une création 2017 d'après l'oeuvre "Other people's money" de Jerry Sterner et mise en scène par Robin Renucci et Création 2.

Déjà, il faut bien comprendre que Vergèze réalise un coup de maître en décrochant les Tréteaux pour une représentation à coup sûr fantastique. De plus, c'est pour une fable jubilatoire rythmée sur les dérives des relations entre la finance et l'industrie... En plein dans le mille de l'actualité non?

En voici le court résumé. L’Avaleur, écumeur de grands fonds, génie du rachat d’entreprises, prédateur, drôle, compulsif, fascinant possède un furieux appétit, appétit de vie, de pouvoir, d’argent, de tout. Il a en ligne de mire une entreprise attirante car florissante. En face, le PDG de l’entreprise familiale aux allures de capitaine bienveillant et son assistante, plus âgés, ont donné leur vie à l’entreprise. Ils croient en l’élargissement du bien-être général par l’industrie.

Cette pièce est éclairante car L’Avaleur représente, à lui tout seul, un système, une société devenue dévorante. Dans cette satire écrite par un ancien homme d’affaires américain plane l’ombre de nombreux businessmen sans scrupule.  Face à l’Avaleur, Robin Renucci revient sur scène dans le rôle du chef d’entreprise. Écrite et montée sous la forme d’une comédie grinçante, la pièce aborde néanmoins un sujet dangereux et brûlant. L’énergie jubilatoire et le jeu varié des cinq comédiens nous fait rire autant que frémir.

Le Faiseur de Balzac nous plongeait avec un humour acide dans les débuts de la spéculation et du capitalisme en 1840. Les Tréteaux de France poursuivent sur cette lancée avec un texte contemporain qui dénonce avec ironie la destruction des secteurs industriels par la finance.

Vendredi 17 Mars dès 20h30 à Vergèze-espace. Durée: 1h30, pour tout public à partir de 14 ans. Entrée générale à 11 euros, 8 en réduit ou abonné. Réservations: 04.66.35.80.34.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité