A la uneActualitésSociété

DIMANCHE VILLAGES Les premiers pas du premier Parc Naturel Régional du Gard?

Les méandres du Gardon, au centre du projet du premier Parc Naturel Régional du Gard Photo Patrice Blot).
Les méandres du Gardon, au centre du projet du premier Parc Naturel Régional du Gard (Photo Patrice Blot).

Le projet du premier Parc Naturel Régional du Gard n'en est plus un. Avec la troisième réunion du COmmité de PILotage, 80 communes sont invitées à s'impliquer dans l'aventure et à voter le nom définitif de la candidature.

Cinq choix pour une bonne idée. Garrigues et Pont du Gard, Garrigues gardoises, Garrigues entre Cèze et Gardon, Garrigues de l'Uzège ou Garrigues de l'Uzège et du Pont du Gard... Tel sera le nom du premier Parc Naturel Régional du Gard. Les limites? De Monclus à Marguerittes, de Saint-Etienne de l'Olm à Saint-Hilaire d'Ozilhan. Plus de 65000 habitants pour 112000 hectares. Son territoire réunit 80 communes, 6 intercommunalités et une bonne dose de bonne volonté.

Olivier Sauzet, maire de Vers-Pont du Gard, accueillait dans la magnifique et utile Maison de la Pierre, la troisième réunion du COPIL concernant le projet du PNR. "Ce projet rassemble beaucoup de monde et démontre qu'il existe un intérêt certain sur le sujet. De plus, je sais la faculté qu'ont Christophe Cavard et Bérengère Noguier à fédérer! Tout ce qui est nouveau peut faire peur, il va falloir bien vendre ce projet mais nous avons des spécialistes en la matière". Et pour cause, Bérengère Noguier était à l'animation de la réunion. Elus, techniciens des collectivités, partenaires institutionnels, socio-professionnels et responsables associatifs devaient présélectionner les cinq potentiels noms du nouveau territoire. Mais ce sont les Gardois qui auront le dernier mot et qui devront choisir l'intitulé exact.

Le COPIL a choisi cinq noms possibles pour le PNR. Les Gardois peuvent voter pour leur chouchou Photo Anthony Maurin).
Le COPIL a choisi cinq noms possibles pour le PNR. Les Gardois peuvent voter pour leur chouchou (Photo Anthony Maurin).

"Dès à présent et jusqu'à l'automne, les communes du territoire concerné peuvent adhérer au projet du PNR. Comme nous sommes actuellement en période électorale et pour ne pas parasiter le projet, nous allongeons volontairement la durée des adhésions. Rien ne presse mais il faut qu'avant la fin de l'année le dossier soit déposé à la Région" assure Christophe Cavard, député de la 6ème circonscription du Gard. Les enjeux de ce COPIL étaient de valider les étapes en cours et de créer l'association qui sera porteuse, devant la Région, du projet définitif. Les financements sont établis avec autour de la table la Région, le Département et un bloc communal qui devraient rassembler un maximum des 80 communes ciblées.

"La Région Occitanie valorise le tourisme et l'aménagement du territoire. Ce projet détient une belle richesse patrimoniale ainsi qu'un magnifique milieu naturel. La Région doit servir d'appui, de levier pour activer cette dynamique" affirme quant à elle Catherine Eysséric, Conseillère régionale. On ne cesse de le dire mais le tourisme est la première ressource économique de notre magnifique Gard. Quand on sait les difficultés économiques actuelles au sein d'un département aussi démuni que le notre, placer ses espoirs dans le tourisme et son aspect non délocalisable semble être une excellente idée qui fait des émules un peu partout sur le territoire.

Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Dès 2018, les premières actions de préfiguration seront mises en place et les communes devront s'activer pour la bonne cause. Au moment où les débats éclatent entre les communes, les agglos et le mille-feuille administratif, il est de bon ton de pouvoir parler d'un sujet fédérateur au sein d'un vaste territoire. Pour Fabrice Verdier, député de la 4ème circonscription, "C'est une politique volontariste et ambitieuse. Toutes les communes, petites et grandes auront la même importance, elles devront toute être au coeur du projet. Il nous faut entrer dans le marketing territorial car nos concitoyens doivent s'approprier ce PNR! Le nom qui sera choisi ne sera pas anodin, il devra refléter les mots magiques qui définissent ce territoire... Pour le coup, il y a le choix. Il faut aussi que le PNR soit visible en Région, en France et même en Europe car les PNR ont la faculté d'aller chercher des fonds européens". Quand on connaît le ratio, nul ne peut avoir la bêtise de ne pas investir le moindre sou... Un euros misé rapporte 14 unités!

Ce PNR ne peut mettre qu'une étoile en plus dans le ciel éclairé du Gard mais quelle étoile! Brillante au firmament, elle illuminera une partie du département qui semble reposer en paix depuis bien trop longtemps. Tourisme et développement économique devraient être au rendez-vous et se feront une place au soleil, c'est certain! Uzès, qui de sont côté "pratique la politique de la chaise vide" comme le dit Christophe Cavard, ne se prononce toujours pas quant à sa participation au sein du PNR. Pourtant, la cité ducale est au centre du périmètre et a une valeur patrimoniale et touristique extraordinaire...

Si vous vous posez encore des questions, la brochure "Une questions...? Une réponse!" vous aidera certainement à peaufiner vos connaissances!

Les élus travaillent en collaboration avec la société civile, les associations, les spécialistes et qui voudra sinmpliquer autour de ce projet férérateur et apolitique Photo Anthony Maurin).
Les élus travaillent en collaboration avec la société civile, les associations, les spécialistes et qui voudra  bien s'impliquer dans ce projet fédérateur et apolitique (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “DIMANCHE VILLAGES Les premiers pas du premier Parc Naturel Régional du Gard?”

  1. Au secours pour le tourisme dans notre région…..On a raté le golf de St Hilaire de Brethmas, Vézénobres se meurt……Où est la dynamique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité