A la unePolitique

LÉGISLATIVES 5e circo : Le député européen Éric Andrieu soutient Nelly Frontanau

De gauche à droite : Eric Andrieu, Nicolas Escand, Nelly Frontanau et William Dumas. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite : Eric Andrieu, Nicolas Escand, Nelly Frontanau et William Dumas. Photo Tony Duret / Objectif Gard

A l’occasion d’une conférence de presse dans sa nouvelle permanence, Nelly Frontanau a reçu le soutien de l’eurodéputé Éric Andrieu.

A Alès, il est difficile de passer à côté de la nouvelle permanence de Nelly Frontanau ou alors c’est qu’il vous faut des lunettes, bleues de préférence (relire ici). Sur un fond rouge criard, les lettres capitales blanches de la candidate socialiste sur cette 5e circonscription s’affichent en grand, au numéro 1 de l’avenue Marcel Cachin, face au Pont Vieux.

La permanence n’est pas bien grande, mais ce n’est pas forcément un problème : après cinq années de hollandisme, les socialistes sont un peu moins nombreux… D’autres, en revanche, sont fidèles, toujours là, comme le député européen Éric Andrieu, déjà présent en 2012 lors de la dernière campagne victorieuse de William Dumas, le député sortant.

La permanence de Nelly Frontanau. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La permanence de Nelly Frontanau. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En présence d’un député européen, on parle logiquement d’Europe, sujet pas forcément porteur à l’heure où les français, les gardois, les alésiens s’inquiètent davantage de leur fin du mois que du CETA, cet accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada. Mais, pour l’eurodéputé, tout est lié. Pour lui, l’Europe est partout. C’est elle qui, par exemple, apporte en moyenne 60% des revenus des agriculteurs grâce à la Politique Agricole Commune (PAC). Le suppléant de Nelly Frontanau, Nicolas Escand, agriculteur et fondateur de la coopérative « Origine Cévennes », saisit la perche : « Quand je vois que beaucoup d’agriculteurs se tournent vers le Front National alors qu’ils doivent beaucoup à l’Europe… C’est incroyable ! ». William Dumas abonde : « Je sais ce qu’a apporté l’Europe à la viticulture. Sans l’Europe, on serait tous morts », explique ce fils de viticulteur. Pour Nelly Frontanau, l’Europe a aussi apporté la paix : « C’est quelque chose de fort, il faut le rappeler. La paix, c’est la liberté ». Après Alès, le député européen a poursuivi sa tournée gardoise à Cornillon en compagnie d’un autre député socialiste, Fabrice Verdier, puis auprès de Katy Guyot en Camargue.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LÉGISLATIVES 5e circo : Le député européen Éric Andrieu soutient Nelly Frontanau”

  1. Malgré le trou des 200 000 euros de l’affaire BOUVET qui reste dehors, le Parti Socialiste a de l’argent pour se payer plusieurs permanences de campagne dans le Gard ainsi que des voitures floquées, tant mieux pour eux.

    Nous au MRC, nous allons faire campagne avec les faibles moyens du bord que nous avons, mais avec beaucoup de détermination et d’ENTHOUSIASME !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close