A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR Républicains-UDI : ça repart de plus belle !

De gauche à droite : Jean-Paul Fournier, Julien Plantier, Thierry Procida et Yvan Lachaud.
À Nîmes, la lutte de pouvoir entre Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud fait couler de l’encre et de la salive... De gauche à droite : Jean-Paul Fournier, Julien Plantier, Thierry Procida et Yvan Lachaud.

L’échec de François Fillon à la Présidentielle n’y a rien fait. Les Républicains nîmois poursuivent la guerre contre leurs alliés centristes… 

Nouvelle élection, nouvelle intrigue. Depuis plusieurs semaines, les Législatives sont au cœur de leur querelle fratricide à droite. Jean-Paul Fournier, le sénateur-maire de Nîmes, ne digère toujours pas la candidature sur la première circonscription du candidat UDI Thierry Procida, actée par sa direction nationale. Le 13 avril, nouvelle péripétie. Histoire de faire monter la pression (à défaut du score de François Fillon), le maire et ses 27 élus ont écrit à Yvan Lachaud. Tous ont signé, même les moins convaincus par la stratégie… Il se dit même que certains ont été fortement incités à ratifier ce papier.

Jean-Paul Fournier fait monter la pression

Dans ce courrier, la plume de Jean-Paul Fournier est déterminée. Une fois de plus, le Républicain rappelle l’histoire. Son histoire. Elle est née de l’accord électoral entre l’UDI et Les Républicains, lors des Municipales de 2014. On y retrouve les contours de l’union pour la ville de Nîmes mais aussi pour les Sénatoriales, Départementales et Législatives. Il écrit : « Vous nous avez imposé de signer un soutien à votre candidature aux Législatives (…) Un soutien nominatif et non sur une étiquette partisane, à la différence de l’accord conclu pour les Départementales qui portait sur les étiquettes politiques ».

Alors, malgré le « respect amical que nous avons pour notre collègue Thierry Procida (également adjoint au maire de Nîmes, NDLR) que vous voudriez imposer, nous ne lui apporteront pas notre soutien ». Et de conclure : « vous comprendrez certainement que les élus aient choisi de soutenir Julien Plantier, le candidat le plus à même de remporter cette élection et d’assurer une contribution stable à la majorité de François Fillon ». Bon ça, c’était avant la rouste du premier tour…

L’atout dans la manche d’Yvan Lachaud

À la réception du courrier, le président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud ne s'est pas emballé, et le temps semble lui avoir donné raison. Dès le lendemain du premier tour de la Présidentielle, il répond à Jean-Paul Fournier et à ses élus. Un « soutien imposé » ? Le centriste tombe de sa chaise et rappelle au souvenir des Républicains : « C’était un accord réciproque. Je m’engageais à soutenir Jean-Paul Fournier aux Sénatoriales et à tout mettre en œuvre pour qu’il n’y ait pas de dissident. Ce qui fût le cas ».

Le président de l'UDI dans le Gard invoque un autre argument implacable : « le choix des investitures aux Législatives revient à nos instances nationales. Pourquoi devrions-nous remettre en cause cet accord ? ». Et de joindre à son courrier, la lettre d’un certain Bernard Accoyer, secrétaire général Les Républicains…

Celui-ci a récemment écrit au dissident Les Républicains sur la première circonscription, Julien Plantier. Un courrier que le Nîmois a reçu samedi, avant le premier tour*. « Il apparaît que vous êtes toujours candidat (…) alors que vous devez soutenir publiquement le candidat UDI désigné et prendre une part active à sa campagne », écrit Bernard Accoyer. Une décision qui « constitue une faute grave : vous entretenez la confusion auprès de nos électeurs en portant préjudice à l’image du mouvement ». Alors, « conformément aux statuts du parti », le responsable national annonce que « le comité politique sera saisi pour statuer sur votre cas ». À suivre...

*Joint par nos soins, Julien Plantier estime qu'au vu du « contenu » de cette lettre, il n’a « aucune réponse à apporter ».

Lire aussi : FAIT DU JOUR Fournier-Lachaud : divorce en salle des mariages…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “FAIT DU JOUR Républicains-UDI : ça repart de plus belle !”

  1. Ce Julien Plantier est une pourriture née ! Comment un homme qui ne respecte même pas les accords passés et les décisions prises dans le cadre de l’union peut-il s’estimer apte à nous représenter à l’Assemblée Nationale ?

    C’est qu’un politicien, avide de pouvoir personnel. Mondieur Procida a reçu l’investiture finale, il représentera nos valeurs, pas comme ce fourbe !

  2. Quelle est la profession de ce Monsieur Plantier qui n’a pas le statut d’enseignant chercheur contrairement à ce qu’on lit parfois ?
    Par quel truchement travaille t-il à l’université de Nîmes ?
    Si quelqu’un connaît la réponse qu’il en fasse profiter les internautes d’Objectif Gard. Merci d’avance.

  3. Ha ha ha quel naïf ce Fournier.
    Il croit imposer ses choix.
    Il avait appeler TOUS ses élus et militants à voter Sarkozy à la primaire et une fois dans l’isoloir personne ne l’a suivi.
    Il en sera de même demain avec le Plantier

    Bye bye le gamin immature !

  4. A ca c’est de la politique! : La seule circo avec un UDI est la première et Fournier place quand même son poulain Plantier LR!! Et puis après ils vont crier au scandale si dans d’autres circo des UDI se présentent. A ces gens là (ceux de la photos) ils ne passent pas 2 minutes pour prendre leur électorat au sérieux. Et le pauvre Lachaud tenant trop à sa place à l’agglo avale des couleuvres et des couleuvres d’une sacré taille. Comment ne s’étouffe t-il pas!!! Normal pas d’amour propre pas de conscience politique. Le futur du Gard c’est le FN Il ne vaut pas être devin pour le savoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité