ActualitésPolitique

LÉGISLATIVES Le Parti Socialiste veut discuter pour rassembler…

Le premier fédéral PS Jean Denat a présenté lundi soir la liste des candidats à l investiture pour les Législatives de 2017.
Jean Denat, le patron des socialistes du Gard. Dans le département, cinq députés sortants sur six sont de gauche : quatre socialistes et un ancien écologiste. (Photo : Coralie Mollaret)

À un mois des Législatives, le premier fédéral lance un appel aux forces de gauche pour faire barrage au Front National.

Un signal. C’est ce qu’envoie Jean Denat à ses homologues de gauche. Au lendemain du conseil national, Solférino a décidé d’investir des candidats dans les 577 circonscriptions (partenaires compris) de France. Une condition sine qua non pour engager un rapport de force et ouvrir des discussions avec les partenaires. 

Rassembler, la clef de la victoire ?

En France et particulièrement dans le Gard, un éclatement de candidats diminue les chances de la gauche, de se qualifier au second tour des Législatives (12,5% des inscrits). Avec 29,3 %, le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans le Gard, au premier tour de la Présidentielle. Ce score peut facilement présager la présence des candidats FN au second tour des Législatives. « Notre département pourrait envoyer à l'Assemblée Nationale cinq, voire six députés FN, à cause de la multiplication des candidatures. Cela placerait le Gard dans une situation de marginalisation catastrophique pour les Gardois », veut alerter Jean Denat.

Le premier fédéral n’a pas perdu espoir pour autant : « l'élection du Président Emmanuel Macron ont consacré la victoire du camp républicain ». Si au premier tour, dans le Gard, Marine Le Pen est arrivé en tête dans cinq circonscriptions sur six, Emmanuel Macron a inversé la vapeur au second… Exemple : sur la sixième, le FN recueille 26,64% des voix au premier tour. Au second, la majorité des électeurs lui ont fait barrage, en se prononçant pour En Marche! à 58,14%.

« Nous invitons les organisations de gauche et les progressistes qui ont choisi de s'opposer au Front National, au rassemblement et à l'ouverture de discussions », poursuit le socialiste. Mais discuter avec qui ? Difficile de créer le rapport de force avec En Marche! quand des socialistes ont d'ores et déjà demandé l'investiture à Emmanuel MacronDu côté de la gauche radicale, les communistes essaient déjà de convaincre les militants locaux de FI, Ensemble, EELV…

À l'attention des communistes 

Le PCF justement, n'a pas trouvé d'accord avec le mouvement de Jean-Luc Mélenchon au niveau national. « Nous, on peut discuter avec eux, créer les conditions d'une victoire gardoise circonscription par circonscription », a expliqué le premier fédéral, lors d'une interview. Jean Denat a travaillé au Département avec des élus PCF. Aussi, sa stratégie de ne pas présenter de candidat contre le PCF aux Départementales a permis de conserver la collectivité à gauche. 

Reste à savoir si, un rassemblement « contre » le FN, prendra le pas sur la ligne politique à défendre. Si Jean Denat n'est pas contre une coalition avec Emmanuel Macron, le PCF s'affiche, lui, comme un adversaire du « programme libéral » du Président. Dans le Gard, socialistes et communistes sont loin d’être sur la même longueur d'onde... 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

5 réactions sur “LÉGISLATIVES Le Parti Socialiste veut discuter pour rassembler…”

  1. Les bénéficiaires du RSA peuvent le remercier car sans son attitude le département serait passé à droite comme dans le nord où le RSA a été sucré à bien des allocataires.
    Mais pour les insoumis qui parle au nom du peuple ce monsieur est de droite et carriériste.

  2. Les Insoumis savent reconnaître les actions des hommes et femmes politiques mais ils savent aussi reconnaître quand un département est le plus pauvre de France. Maintenir le RSA ce n’est pas donner des formations, des emplois et de l’espoir.

  3. PLUS JAMAIS, je discuterai quoi que ce soit avec Monsieur DENAT. En 2014, il n’a pas respecté l’engagement que j’avais pris avec lui au niveau des Départementales, il n’a pas tenu sa parole. Remarque lorsque l’on voit ce que son ami VALLS, lui, ne respecte pas sa signature… ça en dit long. Bref, il peut discuter tout seul et se rassembler lui même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité