A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Même les Crocos se mettent en marche

Renaud Ripart Photo Anthony Maurin).
Renaud Ripart (Photo Anthony Maurin).

37ème journée de Ligue 2, les Crocos reçoivent les Corses de l'Athletic Club ajaccien au stade des Costières pour le dernier match de la saison à la maison. Encore dans l'espoir d'une montée alors que l'ACA se projette déjà sur la saison à venir, le Nîmes Olympique doit l'emporter pour jouer son va-tout à Laval la semaine prochaine.

Le stade des Costières doit être plein. Sans spectateur mais avec des supporters. Voilà ce que veut le staff du Nîmes Olympique, toujours en embuscade pour une hypothétique montée en Ligue 1. Sixièmes à deux points de la troisième place de barragiste, les Crocos en veulent toujours plus et y croient encore. Pour le coach Bernard Blaquart, "La première des conditions est de gagner les deux derniers matchs. Occupons-nous déjà du premier pour garder l'espoir. Ainsi, la dernière journée sera décisive mais nous savons que demain, tout peut être fini".

L'ambiance a intérêt d'être comparable à celle que l'on peut trouver lors des grosses affiches de la division supérieure. L'élite et le respect se méritent, tout cela doit aussi passer par les tribunes. Pour l'occasion, peut-être un poil tardivement au vu de la saison disputée et du peu de points ramenés des Costières, les tarifs sont une nouvelle fois attractifs. Ainsi, sans faire son beurre sur la billetterie, Rani Assaf, Président du NO, joue le jeu de l'ambiance de feu. Quand on sait qu'il a enfin discuté avec les équipes de la Ville de Nîmes pour un éventuel rachat du stade... On ne peut que se mettre à rêver d'un avenir meilleur!

Mais revenons au match du soir et à Ajaccio qui n'a plus rien à jouer en championnat. "On prend chaque adversaire au sérieux même si nous essayons d'imposer notre jeu. Je n'aime pas l'expression "n'avoir plus rien à jouer"... Il y a toujours quelque chose à jouer! Nous allons simplement essayer de faire comme face à Auxerre en ajoutant l'efficacité. On est dans le sprint final mais nous ne sommes pas absorbés par les questions concernant l'année prochaine, Qui va rester? Qui va partir? On a un dernier objectif à atteindre, gagner ce match puis le suivant" affirme l'entraîneur Bernard Blaquart.

Photo Anthony Maurin)
(Photo Anthony Maurin).

Ousmane Cissokho a inscrit son premier doublé et du coup ses deux premiers buts en Ligue 2 cette saison, autant dire qu'ils arrivent à point nommé et qu'ils ont permis aux Crocos d'espérer alors qu'ils étaient mal barrés. Avant lui, Renaud Ripart a inscrit son troisième but (lors de ses cinq dernières titularisations) mais demeure sous le coup d'une suspension en cas de d'avertissement face à l'ACA. Téji Savanier, passeur de talent truste le podium en la matière et Yan Marillat, sauveur constant, a encore un sacré rôle à jouer. D'autres joueurs se sont également révélés cette saison, ce qui donne une équipe type non pas de 11 garçons mais peut-être de 16 ou 17 joueurs réguliers.

De l'ambiance, il en faudra. Face à l'AJ Auxerre il y a quinze jours, le public était plutôt attentiste. Ce soir, il ne doit pas l'être. "Face à l'AJA nous n'avions pas réussi à ouvrir le score, c'est peut-être pour ça. On a besoin d'eux, l'équipe ne triche pas, on donne ce qu'on peut, le maximum. Mais une saison, c'est long. Le public est exigeant, nous essayons de l'être aussi envers nous aussi!" conclut le technicien croco.

Au classement des équipes à l'extérieur, l'ACA pointe à la 19ème place et démontre qu'il voyage mal sur le continent. Même si les Crocos ne sont pas toujours à l'aise sur leurs terres, ils auront à cœur de bien finir, de faire parler la poudre et de maintenir leur bonne forme actuelle sur la pelouse des Costières, stade qui sera à coup sûr fort bien garni pour cet ultime match de la saison à Nîmes.

Le groupe (17) nîmois: Marillat, Gallon - Alakouch, Briançon, Paquiez, Diabaté - Savanier, Fabre, Valls, Azouni, Cissokho, Chamed - Ripart, Thioub, Sissoko, Aït-Fana et Kouakou.

Ce soir à 20h30 au stade des Costières. Billetterie.

Animations: Le club l'annonce, il faut que ses supporters viennent en rouge pour colorer les tribunes. Afin d’accompagner les joueurs avant le coup d’envoi de la rencontre, un tifo géant sera organisé dans les tribunes Nord, Est et Sud. Le speaker vous expliquera tous les détails ce soir. Le coup d’envoi sera donné par Bernard Boissier et André Kabyle, joueurs emblématiques du Nîmes Olympique. Pour finir en beauté et fêter le 80ème anniversaire du club, le Nîmes Olympique vous invite à allumer le flash de votre téléphone ou la lampe torche de votre smartphone à la 80ème minute afin de créer en tribune un tifo lumineux.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité