A la uneActualités

BAGNOLS Le festival Electrobotik Invasion n’aura pas lieu

Lors de l'édition 2016 de l'Electrobotik Invasion au parc Rimbaud de Bagnols (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de l'édition 2016 de l'Electrobotik Invasion au parc Rimbaud de Bagnols (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Voilà, c’est fini : le psychodrame du retour non souhaité par la mairie sur un terrain privé du festival Electrobotik Invasion à Bagnols en juillet prochain s’achève avec l’annulation pure et simple du festival.

La décision, notifiée ce soir par l’organisateur du festival Gaylord Da Silva par voie de communiqué, découle directement de ce psychodrame.

Après avoir rappelé les deux ans d’expérience bagnolaise de son festival, l’organisateur s’en prend au maire, Jean-Christian Rey, « qui a refusé de nous recevoir depuis Novembre dernier, a invoqué des raisons infondées et nous a directement menacé d’employer tous les moyens administratifs pour s’opposer à une décision qui ne relève pas de son autorité, à savoir : l’organisation d’un événement de type ‘grand rassemblement’ sur un terrain privé. »

A partir de là, « deux décisions s’imposaient à nous : entamer une bataille juridique ou décider d’aller jusqu’au bout, confiants que nous étions dans notre droit. Pour autant, ces deux options présentaient un réel danger pour le festival. Au mieux, nous aurions dû réduire la capacité et le contenu du festival, au pire, nous prenions un risque non négligeable d’être forcés d’annuler et de finalement trahir la confiance de notre public. »

Deux configurations qui ne convenaient pas à Gaylord Da Silva et à son équipe : « Nous avons beaucoup réfléchi et nous ne voulons pas d’un festival au rabais, il en va de la remise en cause de toutes les valeurs qui ont fait que l’Electrobotik est si unique dans le paysage des musiques électroniques. Ainsi, nous nous engageons à rembourser toutes les personnes ayant acheté des pré-ventes pour cette édition. Aussi, nous nous tournons déjà vers 2018 et nous vous donnerons des nouvelles très prochainement. » Les négociations entamées avec une autre municipalité pour cette édition, qui nous avaient été confirmées il y a quelques semaines par les organisateurs, ont donc vraisemblablement échoué.

Gaylord Da Silva conclut par un coup de gueule contre « la stigmatisation des décideurs publics » envers les événements du type de son festival, et appelle les responsables publics « à prendre leurs responsabilités et à assurer la liberté culturelle qui est un droit fondateur de notre constitution. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité