A la uneEconomie

GARD La CMA 30 tire un premier bilan

Henry Brin 3e en partant de la gauche) et son équipe jouent la carte de la rpoximité avec les entreprises (Photo :Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Henry Brin (3e en partant de la gauche) et son équipe jouent la carte de la proximité avec les entreprises (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Porté à la présidence de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA 30) du Gard en novembre dernier, Henry Brin a invité la presse pour tirer un premier bilan de l'action de la nouvelle équipe en place. 

Faire savoir son...savoir-faire. C'est en résumé le but de la rencontre organisée, le 20 juillet dernier, par le président et son staff  à destination de la presse. Partenaire de proximité déclarée de 20 260 entreprises artisanales, la chambre consulaire, ses 25 élus désignés sur les territoires, ses 5 membres associés et ses 180 salariés font, "un travail important au quotidien auprès des entreprises à travers deux actions phares que sont "Fiers d'être artisans" et "Nous sommes tous des ambassadeurs de la CMA 30", expose Henry Brin. "Concernant la première action, les 10 000 artisans gardois qui n'ont pas bénéficié d'une prestation personnalisée en 2016 sont contactés par nos agents pour identifier leurs besoins éventuels. Au sujet de la seconde, ils s'agit de contacter les artisans qui n'ont jamais recruté d'apprentis -ou plus recruté depuis longtemps- afin de leur proposer les services de l'IRFMA 30"

Engagée sur plusieurs fronts, la CMA 30 souhaite "sensibiliser sans les stigmatiser", les entreprises gardoises qui font appel à de la main-d'oeuvre détachée. Un phénomène qui, après avoir touché l'industrie et le BTP, commence à faire son apparition dans l'artisanat...

Un peu "à l'insu de son plein gré", comme aurait dit un célèbre ex-coureur cycliste à pois rouge, la CMA a récupéré la compétence de l'organisation des examens professionnels des artisans taxis. "Il a fallu se débrouiller seul mais au final on s'en est plutôt bien tiré", estime le nouvel homme fort de la chambre consulaire.

Pour en revenir au fameux "faire savoir son savoir-faire", dont il a fait une des priorités de sa mandature, Henry Brin met en exergue que la proximité de la CMA 30 se décline aussi via la communication digitale via les 265 000 pages publiées chaque année sur Internet, sur Facebook où trois pages sont référencées (@CMA 30, @IRFMA 30 et @Cité du Goût 30) ainsi que sur les réseaux Twitter, Linkedin. Afin que nul n'en ignore...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité