Faits Divers

NÎMES Il sort du Palais de Justice et frappe des policiers

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes / Objectif Gard

C'était le 21 juin dernier et un juge des libertés et de la détention (JLD) venait de lui signifier qu'il était incarcéré de façon provisoire jusqu'au lendemain, date de sa comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Sauf que cet homme d'une vingtaine d'années n'a pas supporté la décision du JLD. "J'ai voulu me suicider... C'est vrai j'ai insulté et menacé des policiers, mais jamais comme ils disent je n'ai frappé, de toute façon j'étais menotté avec les mains dans le dos", affirme le Nîmois poursuivi pour avoir "usurpé" l'identité de son oncle lors d'un contrôle de police et pour des "menaces et insultes" à des gardiens de la paix.

Ce 21 juin, alors qu'il sort du Palais et qu'il est emmené par une escorte à la maison d'arrêt, il pète les plombs. Des insultes, des menaces de mort, puis des violences selon les deux policiers qui ont déposé des plaintes et qui ont obtenu plusieurs jours d'ITT délivrés par un praticien de l'unité de médecine légale de Nîmes. "Ce n'est pas moi qui ait frappé. Les policiers m'ont mis des coups alors que je ne pouvais pas bouger. J'ai voulu sauter du fourgon cellulaire. Dans cette histoire, c'est moi qui suis victime des violences policières", poursuit le plus naturellement du monde, le prévenu qui comparaît, ce mardi, détenu. Il a aussi un casier judiciaire, portant plusieurs condamnations, qui ne joue pas vraiment en sa faveur. Le tribunal correctionnel de Nîmes l'a condamné à 8 mois de prison et mandat de dépôt à l'audience pour les violences sur des agents de la force publique.

Boris De la Cruz

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité