ActualitésSociété

FOURQUES La fête, le soleil et les taureaux !

À la Foire aux chevaux on trouve aussi...des ânes ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À la Foire aux chevaux on trouve aussi...des ânes ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Située aux confins des Bouches-du Rhône, à un crachat de noyau d'olive de la grande voisine Arles, Fourques la Gardoise a fait la fête ce week-end. Et pas qu'un peu !

Depuis 40 ans à Fourques c'est la même histoire ! Celle de la ville, de ses traditions de son patrimoine et des ses habitants. Grâce au Club Taurin Paul Ricard, qui perpétue ce moment, le 1er dimanche de septembre voit revivre la traditionnelle foire aux chevaux. Un rendez-vous marqué d'une pierre blanche sur la calendrier de ce charmant village de 3 000 âmes qui voit sa population tripler pour l'occasion.

Les raseteurs ont mis ducoeur à louvrage...
Les raseteurs ont mis du cœur à l'ouvrage...
En famille ou entre amis, le chapeau était de rigueur pour montrer son appartenance au clan...
En famille ou entre amis, le chapeau était de rigueur pour montrer son appartenance au clan...
Dans les arènes, lindispensable touche musicale...
Dans les arènes, l'indispensable touche musicale...
Jeunes et moins jeunes, ils étaient nombreux à avoir revêtu le costume traditionnel
Jeunes et moins jeunes, ils étaient nombreux à avoir revêtu le costume traditionnel
Quand les bars se remplissent, les verres se vident !
Quand les bars se remplissent, les verres se vident !
Les arènes étaient pleines jusquaux ceintres
Les arènes étaient pleines jusqu'aux cintres !
Dans certaines situations, mieux vaut courir que de partir à point !
Dans certaines situations, mieux vaut courir que de partir à point !

Ce jour là, le passé est roi, et, toutes les générations confondues, un seul leitmotiv : retrouver les gestes, les costumes et les coutumes des aïeux. Ce dimanche 3 septembre s'est montré conforme à la tradition et pas de moins de 800 convives se sont retrouvés au bord du Rhône pour partager un repas dont le taureau était l'invité d'honneur. La noble bête l'était encore au cœur des arènes (pleines comme un œuf avec ses 600 spectateurs !) qui accueillaient une course camarguaise animée par quelques uns des meilleurs raseteurs de la région.

Les bars n'ont pas désempli...au contraire des verres de l'amitié dégustés entre collègues. Et ce matin il n'y a pas que pour les plus jeunes que la rentrée a dû être difficile... Mais bon! Une fois dans l'année....

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

  

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité