A la uneEconomie

BAGNOLS Une formation labellisée pour devenir community manager

La formation a été présentée mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La formation a été présentée mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La Grande école du numérique passera donc par Bagnols : une formation labellisée par le dispositif national visant à promouvoir les métiers du numérique va voir le jour dans la capitale du Gard rhodanien très prochainement.

Une formation au métier de community manager, « qui consiste à gérer une communauté sur les réseaux sociaux, dans tous les secteurs d’activité, présente la vice-présidente de l’Agglo et présidente de la Maison de l’Emploi Geneviève Castellane. Le community manager promeut l’identité et les valeurs de l’entreprise sur les réseaux sociaux. » « C’est un métier en évolution, qu’il faut accompagner », ajoute Céline Delafoy, de l’organisme AGEFOS PME.

700 heures de formation

De plus en plus d’entreprises, dont votre journal préféré, s’y sont mises, au community management. « On remarque que pour les entreprises locales, s’il est quasi impossible d’embaucher un community manager à temps plein, il y a tout de même un vrai besoin », explique le directeur de 16/30 formation Jean-Baptiste Honorin, qui va mettre en musique la formation. De fait, les personnes ainsi formées auront plus de chances de travailler en indépendant et pour plusieurs entreprises. D’ailleurs, un des modules de la formation consiste à apprendre comment devenir auto entrepreneur, proposer une offre commerciale et développer son réseau.

La formation justement : d’une durée de 700 heures environ réparties sur sept mois, elle se veut complète. De la maîtrise de la langue française à la mise en place d’une stratégie communautaire, en passant par un atelier photo/vidéo ou encore les codes d’écriture propres à la profession, elle s’accompagnera d’une immersion professionnelle sous la forme de 175 heures de stage en entreprise, notamment celles du groupement Grisbi. Le tout ouvert à 16 personnes, 12 demandeurs d’emploi et 4 stagiaires salariés, avec « des publics hétéroclites », annonce Jean-Baptiste Honorin. « Il y aura notamment des personnes issues des quartiers prioritaires, et pas que des bac+5, aussi des personnes pas ou peu diplômées », précise la directrice du Pôle Emploi Bagnols Evelyne Belot.

Un large partenariat

Une formation labellisée au niveau national donc, ce qui n’était pas gagné : « on fait partie des plus petites villes éligibles, on a été efficaces », souligne le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet. Efficaces, et collectifs : cette formation est le fruit d’un large partenariat impliquant l’organisme 16/30 Formation, l’Agglo du Gard rhodanien, la Maison de l’emploi du Gard rhodanien, la ville de Bagnols, Pôle emploi, la Mission Locale jeunes, l’organisme AGEFOS PME et la DIRECCTE. « Ça a été rendu possible car tout le monde tire dans le même sens, pour l’intérêt du territoire », poursuit l’édile, dont la municipalité mettra à disposition les locaux de l’espace Ulmann « pour un prix modique » aux élèves de la formation.

Le dispositif Grande école du numérique, doté de 10 millions d’euros au niveau national, apporte 50 % du budget de la formation la première année, le reste étant complété par AGEFOS PME. Pôle Emploi prendra en charge la partie rémunération et les frais de déplacement des stagiaires, et s’occupera avec la Mission locale du recrutement, et l’Agglo fera la promotion du dispositif auprès des réseaux d’entreprises.

La formation sera donc gratuite pour les stagiaires, qui bénéficieront d’un pack complet comprenant notamment un ordinateur, durant les sept mois de la formation. Du matériel qui leur sera vendu — « à un prix dérisoire », précise Jean-Baptiste Honorin — à la fin de leur formation. une formation non diplômante, mais qui débouchera sur une attestation de compétences. Reste maintenant à trouver les candidats : « ça n’est pas simple, car nous ne sommes pas sur un métier, mais sur des compétences, une appétence et une envie de devenir micro-entrepreneur », précise Evelyne Belot, qui participe au jury de sélection avec l’AGEFOS PME et 16/30 formation. « Ce type de formation peut être intéressant pour un public jeune qui a les compétences, mais pas la certification », abonde le directeur de la MLJ Gard rhodanien Uzège Frédéric Combernous.

Cette première année sera « une année d’expérimentation, souligne Sabrina Toussaint, de la DIRECCTE du Gard.« Si ça fonctionne bien, à terme la formation intégrera le Répertoire national des certifications professionnelles, ce qui le ferait entrer dans une autre dimension. » On n’en est pas là, et il va surtout s’agir cette année d’amorcer la pompe, avec un objectif, rappelé par Sabrina Toussaint, de « 60 % de retour à l’emploi. » Le démarrage de la formation est prévu pour la mi-novembre.

Et aussi :

Bagnols veut passer le code : si elle a été retenue pour une formation Grande école du numérique, Bagnols n’a pas obtenu l’école du code (informatique, s’entend). « La région n’en soutient qu’une par département, et nous ne l’avons pas eu », rappelle Geneviève Castellane. C’est à Alès que l’école a ouvert, « mais on n’a pas dit notre dernier mot, on va se battre comme des chiens », prévient le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet. Un maire qui se verrait bien installer cette école du code du côté de l’espace Ulmann, « pour créer avec le lycée un pôle fort de l’enseignement. » Affaire à suivre.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité