A la unePolitique

LE 7H50 de Nicolas Cadène : Nîmes souffre « d’un manque de vision globale »

Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la Laïcité Photo : Abdel SAMARI / ObjectifGard
Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la Laïcité (Photo : Abdel Samari/ Objectif Gard)

Il est rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, une mission confiée par François Hollande durant sa présidence. Dans ces temps incertains où la laïcité et la religion s'entrechoquent, le socialiste Nîmois Nicolas Cadène est fier d'avoir parcouru toute la France à la rencontre des français pour débattre du principe de laïcité. Il est l'invité du 7H50 de @objectifgard.

ObjectifGard : Où en êtes-vous de votre mission en tant que rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité ?

Nicolas Cadène : Je continue ma mission sur la laïcité en tant que rapporteur général auprès du Premier ministre, Édouard Philippe. Avec Jean-Louis Bianco, le président de l’Observatoire de la laïcité,  nous avons rencontré Emmanuel Macron après son élection qui nous a demandé de poursuivre et d'amplifier notre mission. À ce stade, nous en sommes à 220.000 formations directes et indirectes dans les établissements scolaires, associations de quartier, administrations... Je me déplace partout en France, d'ailleurs, depuis ce week-end, je suis dans le Gard pour intervenir à Beaucaire, Nîmes...

Que retenez-vous de vos actions ?

L'investissement très fort des acteurs associatifs qui font un travail remarquable. C'est une vraie souffrance que leurs actions ne soient pas suffisamment mises en avant. On s'arrête trop aux faits divers. C'est la faute des médias spécialisés qui font leur miel de ce genre d'informations fallacieuses et de certains hommes politiques qui ont parfois des réactions épidermiques...cela tient aussi au culte de l'immédiateté. Pourtant, dans les quartiers où je me suis déplacé -et ils sont nombreux !- il y a une vraie volonté de réflexion, de dialogue constructif. On doit pouvoir construire des ponts, être plus en lien. Pour certains, la laïcité c'était avant tout anti-religion. Notre but est donc à chaque instant de faire aimer la laïcité, sans a-priori.

Un mot sur Nîmes, votre ville de cœur. Suivez-vous son actualité ?

La question ne se pose pas ! Je suis de très près l'actualité de Nîmes et en particulier sur Objectif Gard. Je soutiens bien entendu la candidature de l'Unesco et d'ailleurs tous les nîmois devraient en faire de même. C'est une distinction mondiale extraordinaire. Sans compter que cela va bien évidemment favoriser le tourisme et l'attractivité du territoire. Au-delà, la ville s'est embellie en particulier sur le cœur de ville au détriment des quartiers nîmois, placés au second plan. C'est ce que je pourrais reprocher : ce manque de vision globale. Pourtant, l'histoire de Nîmes est multiple. Je suis fier de tous les territoires de la ville. C'est une richesse et pas un inconvénient. Après, je pense que l'on peut mieux faire pour le circuit touristique Nîmois. Comment expliquer par exemple que les touristes au Pont-du-Gard préfèrent se rendre en Avignon plutôt qu'à Nîmes ? La question de la gare de Manduel, de l'aéroport de Nîmes-Garons, des zones commerciales sans véritable concertation,ni évaluation... Tout cela manque cruellement de cohérence et je pense que l'avenir pourra corriger tout cela.

Propos recueillis par Abdel SAMARI

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “LE 7H50 de Nicolas Cadène : Nîmes souffre « d’un manque de vision globale »”

  1. La vision rachitique et totalement dépourvue d’ambition de Fournier et Lachaud appauvrit et plonge Nîmes et sa région dans une misère durable et difficilement récupérable.
    L’ambition n’anime en rien Nîmes Métropole et encore moins la mairie de Nîmes, n’en déplaise aux concepteurs de slogans, cette communication ne suffit pas, c’est du pipeau à tous les niveaux tout comme ailleurs  »demain est notre avenir » ou  »préparons demain » : du grand n’importe quoi payé par le contribuable…
    Messieurs Fournier Trambus et Lachaud Zigzag doivent faire un ultime petit effort intellectuel (Fournier aidé en cela par le docteur Plantier) et admettre que le tourisme ne profite qu’à un petit nombre de gens déjà aisés et ne peut à lui seul garantir un développement pérenne.
    Il faut aller beaucoup plus loin et examiner toutes les propositions de développement économique, sans sectarisme.
    Cadène a probablement raison quand il déplore un manque de vision globale, peut être lié aux affaires mais aussi à des intérêts particuliers en termes de futures carrières politiques.
    Nous y reviendrons le moment venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité