Actualités

MONTAREN La Tour dite « Sarrasine » lauréat du prix national « Architecture & Patrimoine »

tour-montaren
Restauration de la Tour dite "Sarrasine" à Montaren Photo : DR

Encore une bonne nouvelle pour le Gard, le lauréat du prix « Architecture & Patrimoine » de Maisons Paysannes de France est décerné sur notre département. Il s'agit de la Tour dite "Sarrasine" à Montaren.

Soutenu par la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture, le Groupe Terreal et l’Agence Patrice Besse, ce concours annuel couronne les travaux de réhabilitation et/ou d’extension effectués dans les règles de l’art c’est-à-dire en respectant l’architecture originelle, les savoir-faire locaux, en utilisant les matériaux éco-responsables et de proximité. Il récompense également les constructions contemporaines harmonieusement intégrées à leur environnement bâti et paysager.

Le jury composé d’experts, d’architectes, d’universitaires, de membres de la Fondation du patrimoine, du groupe Terreal, de l’agence Patrice Besse et des services des Patrimoines de l’Etat a donc récompensé pour cette 32ème édition du concours 7 lauréats "de magnifiques réalisations portées par des passionnés" dont la Tour dite "Sarrasine" à Montaren.

Cette tour dite «Sarrasine», a été largement remaniée au cours des siècles. Propriété de la famille Puget depuis 1908, elle a été acquise auprès de la succession en 2012 par Florence et Menelik Plojoux-Demierre (frère et sœur). Les études archéologiques menées sur le bâti en 2013, datent le rempart nord et la tour des XI et XIIèmes siècles. Si la tour a dû servir à l’origine de lieu de refuge et de stockage, elle a sans doute participé à un ensemble fortifié composé de plusieurs tours constituant le plus ancien château-fort de Montaren dont elle est aujourd’hui le seul vestige.

Travaux réalisés : 

  • Parti-pris contemporain pour la partie périphérique (côté Est) de la tour sarrasine, avec discrète passerelle bois entre le récent et l’ancien pour aménagement des espaces d’habitation
  • Traitement de la tour « aux petits points », avec des modes de chauffage (au sol) qui se font oublier, des installations électriques invisibles, des amenées et des sorties d’eau entièrement cachées
  • Murs réalisés à la chaux, avec sobriété
  • Abords de facture simple qui valorisent l’ensemble : les parties de bâtiment en mauvais état qui ont dû être détruites, ont laissé la place à l’aménagement d’un petit jardin environnemental d’aspect méditerranéen. Le grand pin parasol et les cyprès ont été conservés et valorisés.
tour-montaren-avant-apres
Avant-Après de la Tour de Montagne Photo : DR

Michèle Charron-Czabania, déléguée des Maisons paysannes du Gard : «La réalisation reflète une recherche de qualité, avec des choix qui peuvent surprendre pour les ajouts de bois, mais qui font la liaison entre l’ancien et le contemporain. L’appel à une archéologue généalogiste du bâti souligne l’importance que les porteurs du projet ont attaché à l’Histoire. Les matériaux choisis donnent à l’ensemble une faculté de transformation, pour le bois, et une pérennité pour les éléments pierre si soigneusement préservés.»

La remise des prix s’effectuera le dimanche 5 novembre de 13h00 à 15h00 au Salon International du Patrimoine Culturel Carrousel du Louvre à Paris.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité