Faits Divers

ALÈS Les commerces sous haute surveillance

Le plan anti hold-up est activé jusqu'au 15 janvier

Le sous-préfet et les forces de l'ordre en visite dans un commerce alésien. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Période de fêtes oblige, la fréquentation dans les commerces est décuplée. Ce mercredi, le sous-préfet d’Alès Olivier Delcayrou est allé à la rencontre de quelques commerçants dans le cadre de l’opération anti hold-up lancé en début de mois.

« L’objectif, commence le sous-préfet, c’est d’assurer une plus grande visibilité des forces de l’ordre auprès des commerçants pendant cette période charnière. » Depuis début décembre, la présence des gendarmes et policiers est donc renforcée dans les rues du centre-ville, dans les zones commerciales périphériques, mais aussi sur quelques marchés de Noël. Et ce, du lundi au dimanche, en particulier au moment de l’ouverture des magasins, de la pause méridienne et de la fermeture en fin de journée.

Bruno Camp, responsable de la boutique du même nom dans la rue Edgard Quinet, se dit « rassuré » par la présence policière : « On se sent soutenus. Ce qui est bien aussi, c’est la mise en place de la vidéosurveillance par la commune. Nous, ce qu’on craint, c’est le braquage », explique-t-il. Dans la rue d’Avéjan, le magasin Nocibé est surtout la cible de vols à l’étalage. « C’est important pour nous de savoir que nous sommes accompagnés pendant les fêtes », souligne la responsable Jocelyne Noly. Pendant les fêtes et même au-delà puisque l'opération anti hold-up se poursuivra jusqu’au 15 janvier.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité