ActualitésPolitique

UCHAUD Une équipe uchaudoise citoyenne pour la mairie

Troisième liste inattendue pour les élections municipales d'Uchaud du 4 février prochain, l'Équipe Uchaudoise est emmenée par une parent d'élève.

Stéphanie Pieyré, tête de liste de l'Equipe Uchaudoise, se veut une citoyenne pragmatique (Photo : Florence Genestier)

Mère de trois enfants et présidente de l'Association de Parents d'élèves des écoles d'Uchaud, Stéphanie Pieyré n'envisageait pas, quelques mois en arrière, de se lancer en politique, même municipale.

Établie depuis une dizaine d'années à Uchaud, avec son mari paysagiste qui lui aussi figure sur sa liste, elle se contentait jusqu'alors de participer aux activités associatives. Et puis, les temps comme les humeurs changent. Et le ras-le-bol citoyen grandit.

"On est la liste du "Pourquoi pas nous ?" explique la quadragénaire, encore surprise de s'être lancée aussi vite dans l'aventure des élections locales. L'idée a germé quand on a appris qu'il y aurait de nouvelles élections". Comme tous les Uchaudois, l'Équipe se désolait que depuis la condamnation pénale de M. Bonnet, le village soit devenu "un peu la risée du Gard". Bien dommage et agaçant, à force.  " Uchaud a une image déplorable depuis et cela nous nuit. On veut rester dans quelque chose de serein. Chacun ignore les tendances politiques des autres mais cela ne nous empêche pas de désirer le meilleur pour notre village. On tient à éviter les attaques personnelles. On veut faire table rase du passé. Personne n'a de problème d'égo, on veut travailler ensemble. "

Un constat et un désir : comment ne plus revoir une situation pareille à Uchaud ? Cette idée "un peu folle" de liste a germé. Encore surprise de son succès, l'Équipe Uchaudoise s'est montée naturellement. Et voilà 27 personnes présentées comme "ultra motivées, assez jeunes, dynamiques." On y trouve des couples, des familles, décidées à bouger. "Notre village devient hélas un village dortoir, nous voulons monter des actions intergénérationnelles, qui poussent les habitants à se parler."

Un groupe "ultra motivé"

Des idées simples et pas forcément coûteuses pourraient améliorer la vie quotidienne : agrandir et dynamiser le marché actuel, créer des jardins partagés, faire mieux connaître les artisans et les savoir-faire locaux... "Le village est ainsi construit que nous n'avons pas vraiment de cœur de ville. Nous voulons multiplier les lieux de rencontre, que les gens puissent venir à la mairie en sachant qu'on va accompagner leurs projets". Aucun des colistiers n'a d'expérience politique ni ne s'est auparavant frotté à la gestion municipale. "Toute première fois", comme chante un tube des années quatre-vingt-dix. Inexpérience ne signifie pas manque d'idées, ni absence de lucidité.  "On n'est pas seuls dans l'aventure. À la mairie, les fonctionnaires connaissent leur travail."

Leur candidature dérange déjà et quelques petites rumeurs ou pressions malignes se sont déjà manifestées en sourdine ou par colistier interposé. "On sait qu'on va prendre des coups, tempère Stéphanie Pieyre. Notre envie reste de ne pas répliquer. On espère aussi que les deux autres listes ne passeront pas leur temps à s'invectiver, quoi que cela puisse jouer aussi en notre faveur puisqu'on veut sortir de ces habitudes-là !" Le programme, aux chapitres bien arrêtés, n'est encore rédigé. Il sera disponible et bouclé en même temps que les professions de foi. Bien décidée à faire peser son énergie nouvelle et lasse des anciennes pratiques et rapports de force, l'Équipe Uchaudoise veut être "utile" à son village.

Florence Genestier

L'équipe Uchaudoise

Réunions vendredi 26 janvier au foyer de Uchaud à 19 h 30. Mardi 30 janvier, salle Christian-Eymard à 18 h.

La liste : Stéphanie Pieyre, Marc Tassier, Céline Beudy, Arnaud Couilleaux, Marie-Noëlle Vanier, Hervé Loubet, Alexandra Oliveira, Benjamin Camps, Elodie Compain, Rémi Van Reusel, Marie-Christine Gaffet, Michaël Croizat-Gentile, Florence Godillot, René Rivail, Alexandra Mornay, David Pieyre, Valérie Dimier, Philippe Doucet, Laure Léger, Cédric Jean-François, Séverine Loubet, Sébastien Mornay, Laurence Croizat-Gentile, Kieran Peloso, Isabelle Renard, Patrick Cornu, Estelle Poublan.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité