A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE Spécial faits divers : le best-of des commentaires de la semaine

(Giphy / DR)

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

(Giphy / DR)

Les faits divers, c’est un peu comme les magazines people : personne ne les lit, mais tout le monde s’en délecte. La preuve avec le menu de cette semaine : pour ce nouveau numéro du Samedi de rire, nous vous proposons de rire un peu avec les commentaires laissés exclusivement sur des faits divers. Il est question d’un infirmier fraudeur, d’un faux plombier interpellé par des faux policiers et d’un vrai cocktail Molotov.

« Il y en a plus que vous ne croyez ! »

On commence avec cet infirmier libéral gardois qui comparaissait récemment pour des faits de fraude aux organismes de sécurité sociale. Entre 2005 et 2015, l’homme a allègrement détourné plus de 930 000 euros avant de mettre les bouts direction la Guadeloupe. « Mince ! On peut faire confiance à personne.. », réagit Monique sur Facebook, quand Dom, lui, n’avait pas attendu cette affaire pour se douter de quelque chose. On ne la lui fait pas, à Dom : « il y en a plus que vous ne croyez ! Et les taxis/ambulances, c'est pas mal aussi dans l'escroquerie (on prend 3 personnes qui vont au même endroit et on fait 3 factures pour 1 transport réel). Mais ils sont rarement mis en cause. pourquoi ? » Peut-être parce que les gens n’ouvrent pas toujours l'oeil, et le bon. Ce n’est pas le cas de JC, visiblement à deux doigts de soulever une nouvelle affaire : « je commence à comprendre pourquoi ma voisine roule en BM 745 I ». Rappelons tout de même que les infirmiers libéraux sont pour l’écrasante majorité des gens honnêtes. D’ailleurs, Françoise prend la peine de rappeler que l’infirmier condamné de l’article est « une honte pour notre profession. » Ça va mieux en le disant.

« Kamoulox »

Faux plombier, faux policiers, vrai préjudice : c’est un fait divers abracadabrantesque qui s’est produit cette semaine à Alès au domicile d’une dame âgée de 86 ans. Un homme se présentant comme « agent du service des eaux » a sonné et a commencé à « vérifier » le débit d’eau, avant que deux « policiers » ne fassent irruption dans le logement et l’interpellent. Il s’avère en fait que tout ce joli monde constituait en fait un trio de voleurs reparti avec les bijoux et les économies de la dame âgée. « Kamoulox », lance Antoine sur Facebook, comme pour souligner l’incongruité du stratagème. D’autres, comme Corinne, s’indignent : « Non mais sérieux... Ils ont vraiment pas honte. » Monique espère quant à elle « qu'ils seront retrouvés et sévèrement punis… » En tout cas, les policiers (les vrais) sont sur leur trace.

« La capitale du crime ! »

Ça arrive à tout le monde de s’énerver, non ? Prenez ce Gardois : après une dispute avec sa compagne, qu’il soupçonnait d’avoir un amant, l’homme a littéralement pété un plomb. Il a commencé par mettre la musique à fond, puis lorsque les voisins ont (logiquement) protesté, il leur a jeté…un cocktail Molotov. Il récidivera à l’arrivée des gendarmes, qui auront toutes les peines du monde à l’interpeller. Fort heureusement, personne n’a été blessé. Un fait divers qui s’est passé dans une commune proche de Nîmes, que nos fins limiers de lecteurs n’ont pas mis longtemps à identifier : « Manduel », lance Bruno, « La capitale du crime ! », poursuit Jerem. En tout cas, Manduel n’est visiblement pas la capitale des réactions mesurées.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité