ActualitésPolitique

LAUDUN-L’ARDOISE Municipale : Cazorla tacle ses concurrents et se place en recours

Le candidat à l'élection municipale de Laudun-l'Ardoise Yves Cazorla, ce soir au Forum (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il est le dernier à tenir sa réunion publique en vue de l’élection municipale de dimanche, le dernier jour de la campagne officielle pour cette élection municipale de Laudun-l’Ardoise.

Le candidat à l’élection municipale de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla, ce soir au Forum (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Devant une affluence plutôt comparable à celle de ses concurrents, l’opposant historique à Patrice Prat puis Philippe Pecout n’a pas retenu ses coups, principalement contre le maire sortant.

« Pecout n’est plus dans le coup ! »

Ainsi, après avoir présenté sa liste, en insistant sur ses « compétences » et le fait qu’elle est « sans étiquette politique, une garantie supplémentaire que notre action sera tournée exclusivement vers l’intérêt général », Yves Cazorla a dressé un bilan au vitriol du mandat de Philippe Pecout. « Notre commune se trouve dans un état lamentable, a-t-il ainsi lancé. La situation s’est aggravée au fur et à mesure que les mois passaient, jusqu’à la démission du maire, laissant la commune à son triste sort. » Poursuivant son opération de démolition du maire sortant, Yves Cazorla déclamera : « quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai appris que le maire démissionnaire serait candidat après tous les dégâts qu’il a causés à la commune ! » Et l’opposant depuis une décennie d’énumérer les deux modifications du Plan local d’urbanisme « illégales » ou encore les travaux de la station d’épuration « jamais engagés » malgré une mise en demeure de la préfecture. Des travaux que lui promet de lancer très rapidement, non sans rappeler au passage qu’il n’a « pas vu cette ligne dans le programme du maire démissionnaire. »

Dans la même veine, Yves Cazorla énumèrera d’autres « sujets délaissés », comme la maison Albert André, la Vierge à l’enfant, le permis de construire de la Ramière, la location du Forum ou encore le déficit chronique de la piscine municipale. De quoi lui inspirer cette sortie, toujours sur le maire sortant : « comment pourrait-il finir son mandat, alors qu’il ne l’a pas commencé ? (…) Il n’est plus dans le coup ! »

Passant à son autre concurrent Jean-Christophe Dauzon, Yves Cazorla ne sera pas beaucoup plus tendre. Rappelant qu’il l’avait défendu lorsqu’il avait été poursuivi par le maire pour des propos tenus sur son groupe Facebook, Yves Cazorla a de nouveau affirmé qu’il avait proposé une place sur sa liste à Jean-Christophe Dauzon, en vain. « C’est à se demander si ses motivations vont dans le sens de l’intérêt général ou de la vengeance contre l’ancien maire », lancera-t-il, avant de taper sur l’inexpérience revendiquée de son concurrent : « on ne s’improvise pas candidat en deux mois. On se doit d’être prêt immédiatement, et je sais que pour lui et son équipe ce n’est pas le cas. » Les intéressés apprécieront.

« Un programme pour les deux prochaines années et les six suivantes »

A contrario, Yves Cazorla appuie sur la « connaissance des dossiers » et l’« expérience » dont lui et son équipe seraient munis pour mettre en place un programme « pour les deux prochaines années et les six suivantes. » Un programme comprenant « des lourds travaux lancés rapidement », à savoir la station d’épuration, la maison Albert-André et la Vierge à l’enfant, ainsi que « très rapidement une réflexion sur le devenir de la piscine et le Forum qui pèsent très lourd sur les finances de la commune. »

Lui aussi propose « un audit financier » dont les résultats seraient rendus publics. Le candidat s’engage également à ne pas augmenter les impôts jusqu’à 2020 et à supprimer « les lourdes dépenses inutiles » et la participation de la commune à l’Etoile de Bessèges, « qui est prestigieuse mais pas dans nos moyens financiers. » En revanche, Yves Cazorla souhaite le déploiement de la fibre optique et promet pêle-mêle le retour de la fête votive dans le centre bourg, le lancement d’une étude pour une structure d’accueil des aînés, le passage à un éclairage public basse consommation et sa remise en service la nuit complète, un parcours de VTT et des panneaux à affichage électrique. Il promet également que « le personnel communal sera écouté et entendu. »

Le discours d’achèvera par une allusion au printemps, et avec lui cette courte campagne électorale.

Lire aussi :

LAUDUN-L’ARDOISE Municipale : Pecout se défend et attaque

LAUDUN-L’ARDOISE Municipale : Dauzon marque sa différence

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité