A la uneFaits Divers

AU PALAIS Le facteur grille « les stops  » et explose 3 voitures de la Poste

Son CDD n'aura duré que quelques mois. Mais le "Fangio " de la Poste a accidenté 3 voitures de fonction en ne respectant pas le code de la route.

Photo d'illustration Objectif Gard

Avec lui les tournées devaient être les plus rapides possibles. Les courriers et les colis étaient déposés, mais à la vitesse de l'éclair.

Il était tellement rapide d'ailleurs qu'il oubliait de s'arrêter aux panneaux indiquant le " Stop " ou les priorités. Le 17 septembre 2016 à Bourdic, près d'Uzès, à 11h45, sa carrière de facteur en CDD s'est arrêtée après un troisième accident similaire... Il a oublié de s'arrêter pour laisser passer la voiture qui avait la priorité. Sauf que les conséquences ce jour-là ont été plus graves que de la simple tôle froissée. Une conductrice a été sérieusement blessée. 4 mois d'arrêt de travail, une ITT (interruption totale de travail) égale à 30 jours et des soins pendants des mois.

" C'est un tueur de la route en puissance. Il a une conduite inadmissible et criminelle pour les autres. Il a eu trois accidents en quelques mois. Toujours pour la même raison. Ses responsables ont fini par ne pas lui renouveler son contrat tellement sa conduite était catastrophique ", affirme pour la victime, qui a été percutée de plein fouet, maître Vincent Roch Carail. L'ancien postier est prévenu de  " blessures involontaires ". Il ne s'est même pas déplacé au tribunal correctionnel de Nîmes vendredi matin et il n'était pas représenté par un avocat. " Il a un comportement dangereux, il s'en moque et il ne vient même pas s'expliquer à l'audience ", dénonce la procureure.

" Mais le pire dans cette histoire, c'est son comportement juste après l'accident. Il ne s'est jamais intéressé à la victime. Il n'a pas appelé les pompiers alors qu'elle criait de douleurs et qu'elle était grièvement blessée. Il s'est contenté de ramasser son pare-choc et les débris qui étaient sur la route ", poursuit Me Roch Carail.

Le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné le chauffard à 10 mois de prison avec sursis et un an de suspension de permis de conduire. Il devra en outre s'acquitter d'une amende.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “AU PALAIS Le facteur grille « les stops  » et explose 3 voitures de la Poste”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité