ActualitésSociété

NÎMES Les Poètes de la seconde chance

Le printemps des poètes est l'occasion d'un spectacle donné par les élèves de l'École de la deuxième chance.

Nous sommes forts ! Un rêve qui devient peu à peu réalité  (photo Véronique Palomar)

À l'occasion du Printemps des poètes, les élèves de l'École de la deuxième chance ont présenté des textes joués et dits au son des percussions, sur le thème de l'ardeur et en particulier celle des femmes… L'occasion d'un moment de grâce partagée et d'une belle rencontre avec une jeunesse qui se bat et que l'on accompagne dans la quête d'un avenir professionnel.

Sise au avenue Jean-Jaurès à Nîmes, l'école régionale de la deuxième chance a pour particularité de s'adresser  aux jeunes sans qualification de 18 à 25 ans. Pendant une période qui peut durer de 6 mois à un an, les jeunes suivront des cours de remise à niveau et seront accompagnés pour définir un projet professionnel qui pourra déboucher soit sur un emploi, soit sur une formation. Elle accueille un effectif tournant d'une centaine d'élèves par an. En marge de l'apprentissage classique, les jeunes participent à des ateliers créatifs du type musique, écriture, théâtre ; ce dernier étant dirigé par Hervé Gaboriau…

À l'occasion du printemps des poètes, ils ont présenté un spectacle construit :  panneaux avec des citations, musique et textes. Le tout travaillé en amont avec  professeurs et accompagnants. Depuis plus de cinq ans, ce spectacle est traditionnellement présenté à la Maison de la Région à Nîmes, ravie de les accueillir. Cette année c'est un florilège d'auteurs hétéroclites et de célébrités, de Marie Curie à Rachid Taha en passant par Nina Simone et d'autres encore, qui a servi de supports aux artistes en herbe.

Le journal de l'École régionale de la 2e chance  de Nîmes en route pour le Prix de l'éducation à l'information" des 11e Assises du journalisme

Beaucoup d'émotion et pas mal de trac pour ces jeunes qui, souvent, souffrent d'un gros déficit de confiance. Mais une fois en scène, c'est le bonheur. Anturia vient des Comores et arrive à vaincre ses angoisses pour réaliser une belle prestation au Djembé (tambour africain). Plus tard, elle confie vouloir trouver du travail dans la vente. "L'école m'a bien aidée, je me me sens plus forte", dit-elle dans un sourire. Kamila et Doriane sont d'accord. L'une aimerait faire de la vente et la seconde est partagée entre la cuisine et l'envie de "découvrir les métiers de l'accueil."  Tous ont le sourire et sont légitimement fiers de leur spectacle. "Ce genre d'exercice les rend plus forts et plus confiants", expliquera la directrice Giovanna Casu, qui nous confie par ailleurs que le journal de l'école " L’œil de la 2ème chance", a été sélectionné pour le "Prix éducation à l'information" des 11e assises du journalisme. Une autre raison d'avoir confiance dans en l'avenir pour ces jeunes qui se battent pour une intégration professionnelle épanouie.

Véronique Palomar

L'école de la deuxième chance. 80 Avenue Jean Jaurès, 30900 Nîmes. Tél : 04 66 81 65 25. Pour en savoir plus sur l'école, cliquez ICI.                                                                                                                   

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité