ActualitésCulture

ALÈS – ITINÉRANCES Julie Bertuccelli en toute simplicité

Le festival consacrait un hommage à Julie Bertuccelli.
Le festival consacrait un hommage à Julie Bertuccelli.

"Je viens de voir quelque chose de magnifique, c'est pour cela que j'aime le festival Itinérances". Ce bel hommage, complètement désintéressé, est signé d'une spectatrice à l'issue de la projection du film de Julie Bertuccelli, "La cour de Babel", diffusé jeudi en fin de journée au Cratère. Il y a effectivement de la beauté dans ce documentaire qui plonge le spectateur dans une classe d'accueil d'un collège parisien ;  une classe composée d'enfants de tous pays, comme le dit la chanson.

La réalisatrice, présente et très disponible pour répondre aux questions du public alésien, a posé sa caméra pendant un an dans le collège la Grange aux Belles. On y découvre l'apprentissage du français, les difficultés de l'insertion mais aussi de très jolis instants de complicité. "C'était une aventure forte", résume Julie Bertuccelli qui a reçu, avec ce film, le trophée francophone du long métrage documentaire au Cameroun. Dans la foulée, la réalisatrice a présenté "Depuis qu'Otar est parti", oeuvre récompensée d'un César du meilleur espoir féminin.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité