Faits Divers

NÎMES Procès de la prise d’otages au restaurant « sushi »

(Photo d'illustration)

Un employé de l'établissement avait séquestré et grièvement blessé une serveuse avant de tirer sur les policiers.

Ancienne salariée du restaurant « Eat Sushi » dans la zone commerciale Familly Village à Nîmes, une jeune femme se retrouvera à partir de mercredi face à son agresseur. Un homme qui lui a tiré dessus lors d’une prise d’otages dans le restaurant le 25 mars 2015, vers 18h45. La victime a été sérieusement blessée à la jambe et doit vivre avec des séquelles liées à cette agression. Le directeur de l’établissement également séquestré était retenu dans le restaurant. Il était parvenu à fuir... Juste après, l’agresseur avait blessé à la jambe avec son arme, sa collègue de travail avant de menacer les forces de l’ordre.

Un individu dont elle ne devait pourtant pas se méfier puisque le preneur d’otages n’était autre qu'un employé de  de l’enseigne et également son ancien petit copain. Mais ce soir-là, cet homme à l'époque âgé de 23 ans, a fait irruption avec une arme, alcoolisé et sous l’emprise de stupéfiants. Un homme qui est réputé pour "péter les plombs" et pour avoir "des crises de violences." Un individu qui est incarcéré depuis son arrestation, le soir des faits. Il comparaît jusqu’à vendredi devant la cour d’assises du Gard pour "violences avec arme ayant entraîné une infirmité permanente" sur l’employée du restaurant, et pour des "violences avec armes sans ITT", sur des policiers qui sont intervenus et sur le responsable de ce restaurant qui a depuis mis la clef sous la porte.

Boris De la Cruz

Publicité
Publicité
Publicité

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité