ActualitésActualités Gard.Culture

GARD Les traditions taurines de L’Agglo 2018

Des spectacles partout et pour tous dans 35 des 39 communes concernées.

 

Nîmes métropole, les maires des communes impliquées, et le parrain du grand Bolsin se sont félicités d'un travail en toute coopération (Photo Véronique Palomar)

La saison 2018 des traditions taurines de l'Agglo est lancée. Cette 14e année voit 345 000 € de budget dévolus aux diverses animations dans 35 des 39 communes du département qui ont plus que jamais besoin de soutient pour animer leurs villages. 5 types de manifestations distincts et un dénominateur commun, faire vivre nos traditions et ceux qui en sont les piliers. Un printemps et un été chargé en fête et en émotions…

Le Grand Bolsin taurin lance sa 4e édition. Andy Younes, que nous retrouvons dans le cartel de la Feria de pentecôte, parrain de l'édition 2017, a d'ailleurs reçu cette même année l'alternative des mains de Juan Bautista. Cette année le Grand Bolsin Taurin ouvre sur deux demi-finales à Manduel le 22 avril à 11h et 16h. La finale se déroulera le 19 août à Saint-Gilles à 11h. Cette édition est placée sous le parrainage de Swan Soto, ancien matador et artiste peintre. "Je suis honoré de parrainer cette édition", a-t-il déclaré. Et de conclure : "devenir torero est compliqué et difficile. On a vraiment besoins de soutien."

Graines de raseteurs. Ce concours  créé en 2005 par Nîmes métropole voit  la participation de plusieurs écoles du territoire Paca/Occitanie en collaboration avec les manades et la Fédération française de course camarguaise. Des qualifications sont organisées dans les communes du territoire. Elles permettent aux raseteurs de se révéler à travers leur performance mais aussi de valeurs telles que le respect pour l'animal. Le trophée des Graines de raseteurs récompense le meilleur élève ainsi que le meilleur taureau à l'occasion de la finale.

Spectacles équestres. Pour sa nouvelle création Andaluvia compose en exclusivité pour Nîmes métropole "la vie est belle". 20 chevaux de pure race espagnole, 12 artistes cavaliers et danseuses en piste, une voix-guitare en live pour en spectacle de 1h20 en 9 dates.

Roussataïo. Défilé de juments suitées en liberté. Aurélie Puig encadre  des chevaux et des poulains de son élevage avec ses manadiers. Au fil du temps les transhumances d'une pâture à l'autre sont devenues spectacles de rue. En 8 dates dans différents villages.

Concours d'abrivados. Aux 10 ans de la création du concours d'abrivados célébré en 2017 à Saint Chapier succèdent les 3 jours de la Feria de Caissargues pour 2018. 12 manades du Gard vont concourir pour l'honneur, pour les traditions et en mémoire de Pierre Aubanel. Les 3 épreuves qualificatives auront lieu dès le vendredi soir de la pentecôte. La finale se déroulera le 20 mai. Une dotation d'encouragement est remise aux manades.

À noter aussi 30 contrats passés avec des groupes folkloriques et des peñas sans lesquels il n'y a pas de véritables fêtes. Toute la programmation ICI.

Véronique PALOMAR

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité