ActualitésActualités Gard.Economie.

NÎMES « UP Dating » à L’UPE30

2e édition et franc succès pour ce business dating qui va à l'essentiel

C'est parti, l'exercice demande de l'écoute pour l'un et de la concision pour l'autre (Photo Véronique Palomar)

À l'étage du carré Jazz à Nîmes, ils étaient 7 tables, c'est à dire 14 chefs d'entreprise adhérents de l'UPE 30 à se prêter à l'exercice. Qui n'a pas entendu parler du speed dating pour faire de nouvelles rencontres ? Le principe est le même. Et ça fonctionne plutôt bien.

UP dating, c'est donc le speed dating appliqué au business. Des tables numérotés pour deux. Un chrono et un programme de rencontre dûment numéroté pour chaque participant. Ensuite, le chef d'entreprise a 3 minutes pour présenter son activité, son vis-à-vis doit en faire autant avec le même chrono.Puis on tourne. À la fin tout le monde doit avoir rencontré tout le monde. À priori, chacun y trouve son compte. "C'est sympa et on ne perd pas son temps", résume Gérard, gestionnaire d'entreprise qui revient après avoir participé à la première édition. Plus loin une spécialiste des assurances se réjouit d'avoir à être concise, "c'est bien de disposer d'un minimum de temps, ça permet d'aller à l'essentiel. C'est un très bon exercice." Une autre participante, enquêtrice finale et financière trouve que "c'est un bon moyen pour faire vraiment connaissance." Et ça plaît à tel point qu'il faut rajouter une table en dernière minute. "On limite volontairement le nombre de participants pour que ça ne soit pas trop long", explique, pragmatique, Valentine Wolber, chargée de l'organisation. La formule est au point ou presque, c'est Valentine qui annonce les chronos. "J'annonce avec force mais il faudra qu'on trouve autre chose", sourit-elle. Il y a fort à parier que cette édition ne sera pas la dernière.

Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité