A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Une colonne centrale remaniée pour un défi massif

Sans Savanier et Valdivia, Harek incertain, les Crocos se déplacent dans le Massif central pour affronter Clermont-Ferrand, ce samedi à 15 heures.

Antonin Bobichon sera certainement en charge des coups de pied arrêtés en l'absence de Téji Savanier (photo Corentin Corger/Objectif Gard).

Deuxièmes avec 68 points, soit deux de plus que leur poursuivant Ajaccio, les Crocos se déplacent à Clermont-Ferrand, ce samedi à 15 heures, dans le cadre de la 36ème journée de Ligue 2. Quatrièmes, les Auvergnats comptent bien conserver leur place de barragiste. 

Les matches se succèdent et l'accession directe en Ligue 1 tend de plus en plus les bras au Nîmes Olympique. Déjà assurés de finir au minimum barragiste, les Crocos ne veulent pas abdiquer à trois matches de l'idylle et lâcher une place de dauphin qu'ils ont tant occupée cette saison. Forcément, la victoire continuerait d'entretenir l'espoir d'une montée directe, avec la perspective d'un faux pas d'Ajaccio, pour l'entériner la semaine prochaine contre l'autre club ajaccien, le Gazélec. Mais n'allons pas trop vite en besogne. Il faut d'abord passer l'obstacle clermontois qui ambitionne aussi de monter en altitude. Premier d'un peloton ultra serré de cinq équipes qui se tiennent en deux points, les hommes de Pascal Gastien n'ont droit à aucun joker dans ce sprint final.

Boscagli en défense centrale et Bobichon au milieu ?

Un choc qui voit les Nîmois privés de certains titulaires habituels. Valdivia, opéré ce lundi du genou, est indisponible jusqu'à la fin de l'année 2018. Savanier est suspendu après son carton rouge reçu face à Lorient (1-0), mardi. Passons maintenant aux incertitudes qui subsistaient encore ce vendredi lors du dernier entraînement. Cadamuro et Harek se sont entraînés correctement, même si le second s'est plaint de quelques douleurs. Dans une confrontation d'une dizaine de minutes, les deux défenseurs centraux n'étaient pas dans l'équipe des chasubles qui s'apparentait à celle des titulaires mais ils font bien partie du groupe retenu.

Aux côtés des indispensables Alakouch et Briançon, Boscagli glissait dans l'axe et Paquiez prenait sa place. Est-ce la défense alignée face à Clermont ? "C'est vous qui voyez mais je ne parierai pas à votre place", répond espiègle Bernard Blaquart qui brouille les pistes. Sur la mise en place, il ne semblait pas vouloir déroger à son fidèle 4-2-4, même en l'absence de ces deux milieux. Deux places dont une promise à Valls, "Théo a prouvé par ses performances que c'était un titulaire", affirme son entraîneur. Et quid de la deuxième ? Bobichon et Hsissane se disputent le trône. Le premier semble avoir un train d'avance et était présent dans l'équipe des "titulaires". Il est aussi capable de remplacer l'artilleur Savanier pour frapper les coups de pied arrêtés. Débuter une rencontre sera en tout cas inédit cette saison pour les deux milieux.

En attaque, cela devrait être plus classique. Le duo magique Alioui-Bozok, meilleurs buteurs du Championnat et nominés pour le titre de meilleur joueur de Ligue 2 lors des Trophées UNFP, est bien présent. Sur les ailes, Ripart et Thioub auraient les préférences du coach devant un Romain Del Castillo qui ne s'est entraîné qu'une seule fois cette semaine. Un onze de départ qui donnerait encore une place plus importante à la jeunesse de cet effectif. "Si en plus, Fethi Harek ne joue pas, on perd en expérience. Imaginez l'âge de l'équipe ! ", alerte le métronome gardois. Même si ce dernier compte sur ces cadres : "Briançon, Ripart commencent à avoir de la bouteille."

La récupération, la clé du match

Ce déplacement dans le Puy-de-Dôme est la troisième rencontre disputée par les Rouges en moins de huit jours. "Le troisième, c'est toujours un match particulier. Les forces en présence peuvent être modifiées, la forme peut varier entre les joueurs. C'est sûrement l'équipe la plus fraîche qui l'emportera", prédit Bernard Blaquart. Un enchaînement de matches qui rend plus difficile la préparation et la possibilité d'innover. "On est pris entre les matches et la récupération, on ne peut pas forcer" car cocher un nouveau nom sur la liste de l'infirmerie serait un coup dur à quelques mètres de la ligne d'arrivée.

D'autant plus que le coach nîmois se méfie de son adversaire du jour :  "C'est peut-être la meilleure équipe de ce Championnat. Leur jeu est bien pensé avec un potentiel offensif très fort. Le match aller avait été compliqué, avant qu'ils ne soient réduits à dix. Aucune équipe ne nous avait bougés comme cela." Des Crocos qui préfèrent se concentrer sur leur échéance et non sur celle des Corses d'Ajaccio qui ont joué la veille. "Il faut partir avec en tête qu'ils vont remporter leur match. J'ai déconseillé aux joueurs de le regarder !" Et vous coach ? "J'ai prévu de boire une bière avec mon staff. Je vais essayer de ne pas suivre la rencontre, sinon je ne vais pas être détendu." Allez courage ! La Feria est prévue quelques jours après la fin du Championnat, ce sera le moment de décompresser et peut-être de fêter...

Corentin Corger

Le groupe des 19 joueurs retenus : Valette, Sourzac - Alakouch, Garcia, Harek, Cadamuro, Briançon, Boscagli, Paquiez - Valls, Bobichon, Hsissane, Del Castillo - Ripart, Thioub, Vlachodimos, Bozok, Alioui, Depres.

Composition probable : Valette - Alakouch, Briançon, Boscagli, Paquiez - Valls, Bobichon - Ripart, Thioub, Alioui, Bozok.

Etiquette

1 commentaire sur “NÎMES OLYMPIQUE Une colonne centrale remaniée pour un défi massif”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité