A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Fred, le speaker : « après la demi-finale contre Montpellier, j’ai fait un malaise »

C'est la voix du Parnasse depuis quasiment neuf ans. L'AccorHotels Arena va la découvrir ce soir.

Fred, met un point d'honneur à faire chanter le Parnasse (DR USAM)

Présent à chaque match pour que le public du Parnasse donne de la voix et encourage ses joueurs, Fred s'apprête lui aussi à vivre un grand moment, ce soir à l'AccorHotels Arena.

Objectif Gard : Comment a démarré l'aventure avec l'USAM ?

Fred: Je suis arrivé à peu près en même temps que le président David Tebib, qui à l'époque ne l'était pas encore, qui est avant tout un ami de 20 ans. Il m'a dit : "ce serait bien que tu viennes mettre l'ambiance." J'ai accepté le challenge. Cela fait maintenant 8 ou 9 ans, je ne sais même plus (rires).

Est-ce difficile de créer une ambiance autour du handball à Nîmes ?

En quelques années, j'ai connu une énorme évolution. On a la chance d'avoir un public de connaisseur à Nîmes, on le voit à travers des réactions sur certaines personnes que seuls les spécialistes peuvent faire. Mon défi est d'en faire des supporters et de faire du Parnasse un chaudron. Je suis Stéphanois, alors le chaudron je connais et je suis aussi supporter des Verts à Nîmes !

Tenir l'ambiance pendant tout un match, n'est pas une tâche trop difficile ?

Physiquement ça m'use beaucoup. Le lendemain d'un match, je suis vidé. Contre Montpellier, en demi-finale, j'ai tellement donné que j'ai fait un malaise à la fin du match et j'ai fini avec la Croix-Rouge (rires) ! Le plus complexe, c'est de voir à quel moment les joueurs ont le plus besoin du public et d'haranguer la foule de manière organisée pour pousser au maximum les joueurs. Mercredi, face à Nantes, la dernière minute était folle car tout pouvait arriver.

On devine que c'est votre plus belle saison ?

Oui c'est la plus belle ! Jamais je n'aurais imaginé que l'on dispute une finale. On a vécu de grands moments au Parnasse, comme la victoire face au PSG. Cette année j'ai la chance de pouvoir compter sur le Green Kop. Désormais, plus personne ne fait plus de bruit que nous au Parnasse. Et j'ai appris avec joie que l'on faisait partie des meilleures ambiances de France. Quand l'USAM mène, je suis presque en vacances ! Le public s'emballe tout seul.

Allons-nous entendre votre voix résonnait à l'AccorHotels Arena ?

Pas sur le terrain mais je ne compte pas aller en tribune pour regarder sagement le match. Même sans le micro j'ai une bonne voix qui porte. Même à l'extérieur, ça ne va pas m'empêcher d'hurler, il faudra bien que les joueurs m'entendent.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité