A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Une dernière au Parnasse avec classe

Dans un match dominé de bout en bout, l'USAM s'est baladé 29-18 face à Cesson-Rennes pour son dernier match à domicile.

Rémi Desbonnet a tout arrêté face à Cesson (DR USAM)

Il n'y avait pas vraiment d'enjeu pour la Green Team lors de cette dernière rencontre de la saison, à domicile, si ce n'est finir sur une bonne note au Parnasse.

Et de conserver sa septième place ! Une Usam qui bénéficiait de toutes ses forces pour battre le douzième du championnat, Cesson-Rennes. Un club pas encore mathématiquement sauvé mais les gardois n'en avaient que faire.

Desbonnet au-dessus du lot

Comme souvent cette saison, c'est d'abord le gardien qui était le plus en vue. Trois arrêts dans les cinq premières minutes pour le mur Rémi Desbonnet. Ses coéquipiers n'en faisaient pas moins et l'Usam prenait rapidement les devants (4-1, 7e). Des buts signés Dupuy, Sanad et Salou à deux reprises. En défense aussi, on se faisait remarquer. Tobie et Dupuy contraient deux fois consécutivement les tentatives bretonnes. Comme preuve d'une volonté de jouer à fond cette dernière représentation dans son théâtre infernal du Parnasse.

Le score bougeait peu (4-2, 12e). En cause ? Des pertes de balle, quelques fautes et des offensives qui mettaient du temps à aboutir à une frappe. Un rythme faible qui voyait les visiteurs revenir (4-4, 16e). Desbonnet, lui, ne dormait pas avec déjà sept arrêts réalisés. Son homologue de Cesson, Bonnefoi, suivait la même trajectoire et sortait deux tirs de Prandi et George. Rebichon mettait fin à ce duel de portiers et redonnait deux points d'avance à sa formation (6-4, 21e). Un jeu quelque peu brouillon mais les entrées de George et Prandi allaient redonner de l'allant aux Verts.

Après trois tentatives échouées, Prandi trouvait enfin la faille (8-5, 24e). Les esprits s'échauffaient après ce but, dans un match qui était jusqu'alors bon enfant. au point que Doré, à Cesson, était exclu. C'était encore un arrêt fabuleux de Desbonnet qui permettait de trouver sur une passe longue Rebichon qui remettait parfaitement pour "Lucho" Tobie. L'Usam réalisait un break intéressant juste avant la pause (9-5, 28e). Grâce à un Desbonnet stratosphérique : douze arrêts rien qu'en première période ! Nîmes rentrait aux vestiaires en tête (10-6) face à un adversaire qui proposait une faible opposition avec seulement 25% de réussite au tir, pour six petits buts inscrits.

L'USAM passait la seconde 

Luc Tobie et les siens ne voulaient pas rater leur sortie au Parnasse (Photo : DR USAM)

Penalty de l'efficace Vozab et but sur une attaque placée de Rebichon. Desbonnet en voulait toujours plus et débutait le second acte par deux parades (12-6, 32e). Très vite la Green Team embrayait la vitesse supérieure et l'avance se creusait rapidement histoire de garder une avance conséquente et ne pas subir le même sort que la semaine dernière face à Toulouse, qui avait renversé la situation en fin de match...

Et chaque fois que les Bretons tentaient de revenir, les Verts leur coupaient l'herbe sous le pied. Chacun y allait de son petit but (19-11, 40e), notamment Kaabeche et Nyateu. Les meilleurs artilleurs se trouvaient être Vozab, irréprochable dans l'exercice du penalty. Et Prandi qui appréciait et réussissait ses tirs de lointain, toujours aussi puissants (26-15, 53e). Chacun était dans rôle. Dans le sien, le numéro 92 restait le meilleur. En tout cas on espère qu'il obtiendra le titre de meilleur gardien de la saison ! Desbonnet en était à 19 arrêts pour dégoûter un peu plus les tireurs adverses. Histoire de boucler la boucle comme il se doit, à la 51ème minute, il parvenait à marquer de son propre but au bout de la troisième tentative.

Pour leur dernière à la maison, les locaux proposaient un festival de buts et la rencontre était déjà pliée depuis belle lurette (27-16, 57e). Lors du dernier temps mort, joueurs et staff se permettaient déjà de fêter avec le public les adieux programmés d'Hallgrimsson et Vozab. Tous deux quitteront le club à l'issue de la saison pour de nouvelles aventures avec en tête ce 29-18 qui concluait leur carrière sous le maillot vert...

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité