ActualitésSociété

GARD Apprendre mais en classe verte

350 enfants d'établissements de l'Agglo de Nîmes ont découvert le monde de la ferme durant une journée.

Les enfants ont pu assister à un cours de dressage de chien de berger avec Sheitan (photo Corentin Corger)

Chaque année plusieurs classes des écoles élémentaires appartenant aux communes de l'agglomération Nîmes Métropole sont invitées la journée au Domaine de Vallongue afin d'y découvrir le savoir-faire de l'agriculture et les produits locaux. Ils étaient près de 350 élèves, ce vendredi. 

Cette sortie intervenait une vingtaine de jours avant les Journées méditerranéennes des saveurs qui se tiendront les 15 et 16 juin prochains. L'occasion pour les 350 enfants invités par l'Agglo de profiter d'une dizaine d'ateliers qui retraçaient le monde de la ferme. Au programme des démonstrations : tonte de brebis, cheval de labour, chien de dressage, abeilles en ruche...

La plupart de la jeune assistance n'avait jamais vu la tonte des brebis. Yves leur a expliqué comment ça fonctionne (photo Corentin Corger)

Des ateliers qui ont pu être mis en place grâce au soutien de la Chambre d'agriculture du Gard. Des jeunes élèves venus de Nîmes mais aussi des petites communes environnantes dont la plupart découvraient certains de ces pratiques et de ces animaux. "Les trois-quart des enfants de ma classe n'avaient jamais touché un mouton. C'est bien qu'ils découvrent ces vieux métiers ou qu'ils apprennent notamment à savoir se comporter avec un chien", réagissait Nadège, institutrice en CE2 à l'école De Marcieu de Marguerittes.

Yves, tondeur, était ravi de montrer aux enfants son savoir-faire. "Ça leur permet de découvrir la ruralité, le métier de tondeur mais aussi la santé de la bête. Et de savoir faire la différence entre les produits." Heureux de faire partager mais avec modération, "tous les jours avec les enfants, ça ferait trop", plaisantait-il.

Chemsi doit encore s'habituer à l'odeur des brebis (photo Corentin Corger)

Des enfants curieux pour la majorité de voir comment est récupérée la laine. D'autres étaient moins enthousiastes, à l'image de Chemsi, scolarisée à Saint-Mamert. "Ça sent la chèvre ! ", confiait-elle, avant de se rendre compte qu'il y avait erreur sur l'animal. Voir à quoi ressemblait la tonte ne l'a pas trop emballée, "j'aime pas trop voir ça. Comment le monsieur tient la bête, ça me gêne." Une obligation de la tenir pour éviter qu'elle ne s'échappe et de la blesser.

Qui veut encore des cerises ? (photo Corentin Corger)

À midi, la pause s'imposait entre deux ateliers. Et forcément au menu, des produits du terroir, grâce à la participation de Bienvenue à la ferme. Des œufs, des carottes râpées, des saucisses d'agneaux et des cerises en dessert.

Des bottes de paille en guise de cour de récré c'est mieux que le bitume ! (photo Corentin Corger)

Une journée pour faire comprendre aux enfants l'importance de l'agriculture et comment se nourrir correctement. Une sensibilisation que certains maîtres d'école, comme Stéphane à Castanet, travaillent tout au long de l'année avec leurs élèves. "Cette journée est la synthèse de tout ce qui a été observé en classe. Les enfants ont vu sur les livres les différents fromages et là ils voient en vrai un veau d'abondance. Pour eux c'est un aboutissement." Des bambins qui sont repartis avec des images plein les yeux qu'ils ressortiront certainement quand ils s’ennuieront, un petit peu, en classe.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité