A la uneActualitésPolitiqueUSAM

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

François Hollande, la rose et les épines. Cette semaine, l’ancien Président de la République a fait escale dans le Gard. Une étape dans son marathon de dédicaces organisé à l’occasion de la sortie de son livre « Les Leçons du pouvoir. » Justement, quelles leçons tirer de sa visite ? Avant de se rendre à la librairie Goyard, le socialiste s’est entretenu avec ses camarades au Département où siège l’un de ses soldats, le président Bouad. Un moment convivial pour ceux qui ne digèrent pas l'avènement d’Emmanuel Macron et la désertion d’une partie de leur famille vers LREM (La République en marche). D’ailleurs, François Hollande ne s’est pas privé de livrer un petit message à son ex-députée, aujourd’hui convertie au macronisme, Françoise Dumas. Hélas, son humour n’aura pas sauvé son quinquennat... Cinq années de pouvoir qui ont signé la déconfiture du Parti socialiste tel qu’on le connaissait avant 2012. À la librairie, la file d’attente n’était pas bien longue pour l’accueil d’un ancien Président de la République. Au rendez-vous, ses irréductibles partisans ne croient pas en une résurrection politique, comme a pu le tenter Nicolas Sarkozy. Ses fidèles le voient davantage dans le rôle d’homme de l’ombre, de sage, faisant partager son expérience, ses analyses et stratégies politiques. En somme, le retour de celui que l’on surnommait jadis le « Sphinx » au PS. À 64 ans, après une présidence normale, François Hollande reprend sa vie de socialiste. Presque normale...

Laurent Burgoa retrouve son copain... Les plus fidèles lecteurs de cette rubrique se souviennent peut-être de la photo de cette mémorable poignée de main entre Laurent Burgoa et son copain, un homme imaginaire que l'élu nîmois est le seul à voir (revoir l'image ici). Depuis plus d'un an, l'ami en question avait disparu des radars jusqu'à ce qu'il revienne subitement en pleine feria de Nîmes. Au beau milieu d'une corrida, reconnaissant son ami, Laurent Burgoa s'est donc levé pour le saluer (comme le montre la photo d'Alex Blanco ci-dessous figurant sur la page Facebook du conseiller départemental). Vous constaterez que ses voisins, gênés par la situation, font mine de ne rien voir. Il est d'ailleurs conseillé d'en faire autant si jamais vous apercevez M. Burgoa en train de parler tout seul dans les rues de Nîmes : il est avec son copain et il ne faut pas les déranger.

Laurent Burgoa salue son ami imaginaire. Photo Alex Blanco.

Lachaud se jettera-t-il à l’eau ? C’est ce qu’a laissé entendre le président de Nîmes métropole, à l’occasion des Jeudis de l’Agglo. Dans un échange animé avec l’association Eau bien commun, son porte-parole, Sébastien Berthaut-Clarac, lui a confié être l’auteur du tract détourné intitulé La vérité (ou presque) sur l’eau. Un opuscule de quatre pages édité par l'association et dont l'objectif était de contrecarrer les « mensonges politiques qui ne sont pas condamnables devant les tribunaux. » Devant l’assistance, le président Centriste s'est « réservé le droit de (vous) attaquer en justice. » Comme sur d'autres sujets, l’avenir dira si Yvan Lachaud joindra le geste à la parole.

Jérôme Talon a reçu Yvan Lachaud. C'est par un texto adressé cette semaine aux députés LREM que le référent gardois a alerté de la rencontre passée avec le président de l'Agglo de Nîmes. Une rencontre dont le contenu sera dévoilé lors du prochain comité technique du parti macroniste. Mais déjà des voix s'élèvent pour regretter les prémices d'une alliance politique pour 2020 sans concertation préalable.

Ça se bouscule à Sommières… D’ici 2020, date des prochaines élections municipales, l’actualité politique risque de ne pas manquer dans la petite cité médiévale. Le maire, Guy Marotte, gère la commune depuis treize ans. Pour le dernier scrutin de 2014, l'édile avait réussi à constituer une liste d’union. Pas sûr que cette fois le scénario se réitère… L’une de ses élues, Sylvie Royo, a annoncé sa candidature et le président de la Communauté de communes, Pierre Martinez, songe sérieusement à se présenter. Ça va faire des vagues dans le Vidourle !

Monsieur 20% à Uzès. L'ex-député Fabrice Verdier est certain de son coup. Même s'il ne l'exprime pas ouvertement, sa participation aux élections municipales d'Uzès en 2020 est quasi assurée. Mais à la différence de l'autre ex-député, Christophe Cavard, qui avait réalisé 12,37% aux dernières Législatives à Uzès, selon une source bien informée, "Fabrice Verdier ne fera pas le pari du tout sauf Chapon", du nom du maire Jean-Luc Chapon. Au contraire, pour assurer "une confortable base de 20% des voix", c'est sûr, "faut jouer la carte Chapon tant qu'il n'a pas annoncé qu'il briguait un nouveau mandat". Risqué et prudent à la fois.

Franck Maurice reste. Il y a 10 jours, on apprenait par voie de presse le départ de Franck Maurice, l’entraîneur de l'USAM et sont remplacement par l'actuel coach de Saint-Raphaël, Joël Da Silva. C'était aller un peu trop vite tant aujourd'hui nous pouvons vous confirmer que Franck Maurice restera bien, pour la saison prochaine, l'entraîneur de la Green team et que son contrat sera même renouvelé en fin d'année 2018...si les résultats de la première partie de saison sont au rendez-vous. Tout cela sera annoncé en conférence de presse demain lundi à 11h.

La rédaction

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Tous les jours un peu plus l’équipe Lachaud marche dans les pas de Macron pour prendre le contrôle absolu de Nîmes, Nîmes-Métropole, le Gard …
    il y aura donc ici les « macronistes » et là, celles et ceux qui entendent porter une autre philosophie politique, au plus prés.
    Le rassemblement de celles et de ceux là est d’actualité.

  2. Pour Objectif Gard « À la librairie, la file d’attente n’était pas bien longue pour l’accueil d’un ancien Président de la République. »
    Pour Midi-Libre « Pendant plus de 3 heures ce fut un flot ininterrompu dans la librairie » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité