A la uneActualitésSociété

NÎMES Jules Vallès, 1er collège NoWatt d’Occitanie

Philippe Cervantes, l'architecte, au micro (Photo Anthony Maurin).

Elle était attendue depuis des lustres par les habitants du quartier et par les familles qui dépendent de cet établissement, la reconstruction du collège Jules Vallès est une opération qui s'inscrit dans le renouvellement urbain du quartier du Mas de Mingue.

Sur une superficie de 6 000 m² étalés en trois niveaux, le futur collège monte géographiquement parlant d'un petit cran et qualitativement de plus de dix. La façade sera en pierre de Vers, parfaitement isolée, mais c'est le bâtiment dans sa totalité qui sera certainement l'un des plus performants de la région. " C'est un projet très ambitieux avec des délais un peu fous. C'est un collège pour le Gard, qui ne consommera pas d'énergie et s'il en consomme, elle sera directement produite par sa centrale photovoltaïque ", explique l'architecte Philippe Cervantes du cabinet A+.

Le chantier actuel (Photo Anthony Maurin).

En effet, le futur collège sera de haute qualité environnementale dans sa conception comme dans son fonctionnement puisqu'il sera le premier collège " Nowatt " en région Occitanie et un candidat au label " Bâtiment durable méditerranéen ". Le bâtiment sera à énergie positive grâce à 492 panneaux photovoltaïques, soit 802 m², répartis sur les toits de l'établissement.

Entièrement intégré, à énergie positive et conçu pour 400 élèves (pouvant être étendu à 600) le nouveau Jules Vallès marquera les esprits. Une fois n'est pas coutume même si avec ce type de chantier, l'unanimité est toujours de mise, les élus tirent dans le même sens. " C'est l'avenir du quartier. C'est par l'éducation que chacun peut se construire et s'épanouir. La Ville a mis à disposition le terrain de 18 000 m² et nous allons faire de l'ancien collège, une coulée verte. Dans quelques semaines, nous allons poser la première pierre du Pôle éducatif Jean D'Ormesson, cela révèle l'ambition que nous avons pour le quartier et l'est de la ville ", assure le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier.

Le rendu final.

Ce projet se veut attractif pour les élèves et innovant pour la communauté éducative, grâce notamment à une spécialisation sur les "Arts et cultures du numérique ". Même la Région a mis la main à la poche. Fabrice Verdier, représentant Carole Delga, la présidente partie à l'étranger, l'annonce, " il y a une vraie belle énergie dans le Gard avec une nouvelle cérémonie. Après le musée de la Romanité samedi, ici, il y a aussi une volonté d'excellence environnementale et la Région vous accompagne à hauteur de deux millions d'euros alors que les collèges ne font pas partie de ses compétences ".

L'Arlésienne devient nîmoise

Mise en service du collège évidemment encore en plein chantier ? Rentrée 2019 pour le plus grand bonheur des petits chanceux qui devront l’étrenner. " Nous sommes au coeur du Mas de Mingue et nous sommes tous réunis pour ce projet qui a mis 20 ans à voir le jour. Cette première pierre est l'illustration tangible de ce que veut et de ce que peut le Conseil départemental du Gard. Nous tenons les plannings, nous voulons du concret, surtout à Nîmes ", avance le président du Conseil départemental du Gard, Denis Bouad, qui a donné une couleur très nîmoise à son discours. Aurait-il d'autres perspectives (envies) dans les prochaines années ?

Ancienne version du collège (Photo Anthony Maurin).

En tout cas, ce n'est pas Laurent Noé, directeur académique du Gard, qui dira le contraire. " Depuis mon arrivée, il y a moins d'un an, j'ai connu l'ouest du Gard grâce à une formation éclair avec Denis Bouad. La proximité des acteurs politiques, les engagements tenus malgré les difficultés que nous connaissons tous... Nous voulons de la continuité pédagogique pour nos élèves grâce à une bonne organisation du territoire. Ce vaste projet en est la preuve vivante. " Coût total de l'opération, 24,5 millions d'euros.

Les futurs plans et la vue du ciel

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité