A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM L’heure du bilan avant « l’année 1 d’un nouveau projet »

Après avoir terminé sa saison à la 7e place ex-aequo, un exercice ponctué de quelques exploits retentissants, la Green team se projette sur la suite...

L'Usam version 2018/2019 verra s'afficher quelques nouvelle têtes (Photo : USAM)

C'est à se demander si l'Usam n'héberge pas dans ses rangs, outre des joueurs de talent et un staff efficient, quelque pythonisse ou autre voyante. C'est en effet à une 7e place conforme aux ambitions dévoilées en début de saison que s'est finalement classé le collectif gardois cher au président David Tebib.

II n'en reste pas moins que cette saison laissera peut-être un petit goût d'inachevé puisqu'il n'a manqué que quelques points aux Nîmois pour accrocher une place sur un strapontin européen. La faute à une seconde partie de saison moins productive et aboutie au plan sportif et...comptable pour des Nîmois qui étaient 2e à mi-parcours. Pour autant, après réflexion, le président Tebib fait contre mauvaise fortune bon coeur et fait sien l'adage qui dit que "quand on n'a pas ce qu'on aime il faut aimer ce qu'on a".

La Green team poursuit sa mue

Reste que pour le club dans son ensemble le bilan, tant sportif que structurel, est positif. Outre la 7e place (ex-æquo avec Toulouse qui devance Nîmes au goal-average), la place de finaliste de la coupe de France, les victoires face à Saint-Raphaël à l'extérieur, contre le vainqueur de la Ligue des champions Montpellier et contre le champion de France PSG ont installé le club dans le cercle restreint des équipes qui font peur.

On n'oubliera pas la montée de l'équipe réserve en National 1, véritable antichambre du professionnalisme. L'Usam sera d'ailleurs l'une des quatre équipes de l'Élite à avoir une "Marie-Louise" à ce niveau avec, excusez du peu !, le PSG, Montpellier et Chambéry. Bien pratique pour les jeunes joueurs à aguerrir et les pros de retour de blessures qui vont se coltiner quelques pointures en quête de statut professionnel en Pro Ligue( D2)...

Après une seule saison passée à Nîmes, le tireur d'élite Tomi Vozab (à droite) retourne en Croatie (Photo Corentin Corger)

Versant tribunes, le Parnasse est resté...infernal et ses occupants réguliers sont passés de 1 300 il y a six ans à près de 3 000 à chaque apparition à domicile cette année. Les abonnés se comptent désormais 700. Suffisant pour intégrer le top 5, voire mieux, des salles les plus courues du championnat.

Franck Maurice a été confirmé dans ses fonctions pour la prochaine saison (Photo USAM).

"Je suis très satisfait de l'équipe fanion. Il y a eu une progression dans un championnat (peut-être le plus difficile du monde à l'heure actuelle, NDR) dont la qualité progresse dans le même temps", évacue sans frustration apparente le patron de l'Usam. Car demain est un autre jour. Celui de "l'an 1 d'un nouveau projet", selon le vocable choisi. Un projet dont les contours vont s'affiner au cours de l'intersaison avec le coach Franck Maurice, confirmé à la tête de l'équipe pour la saison prochaine - avec son staff en intégralité -, et qui sera dévoilé ultérieurement.

De nouvelles têtes

Désormais installé dans le groupe des équipes avec qui il faut compter, l'Usam, qui augmentera son budget de 3,2 millions d'euros à 3,5 millions, inscrira sans aucun doute une qualification européenne dans les challenges à relever impérativement. Et vraisemblablement aussi un beau parcours dans une coupe de France que les Gardois n'ont jamais vu d'aussi près cette année et une défaite en finale face au PSG. "Cette finale perdue, c'est le vrai regret de la saison", évoque le coach. "Un titre, c'est un titre et on aurait pu inscrire notre nom sur le trophée !"

Dylan Garain, troisième recrue de l'USAM (Photo : DR/USAM)

Pour se donner les moyens de ses ambitions, le club s'est déjà attaché les services de trois joueurs, le pivot Nieto, l’arrière gaucher Brasseleur et l’arrière droitier Garain. Pour faire signer ce dernier, qui appartenait au PSG et était prêté cette saison à Dunkerque, ce fut la croix et la bannière pour David Tebib : "ma femme a failli demander le divorce tellement je passais de temps au téléphone pour le convaincre ! C'est le juriste qui a rédigé le contrat de Neymar au PSG qui a peaufiné son contrat." L'effectif sera composé de 18 joueurs. Exeunt l'Islandais Hallgrimsonn, (fin de carrière ?) et le Crate Vozab, de retour au pays, tandis que Grandjean sera sûrement prêté à nouveau et que Kaabeche pourrait l’être aussi. Très en vue en réserve, Tesio signera un contrat professionnel de 3 années en 2019 après une ultime saison à répéter ses gammes au centre de formation. Prêté à sa demande à l'an dernier à Istres (Pro Ligue), Brun retrouvera sa place dans l'effectif nîmois lorsqu'il sera rétabli d'une opération à l'épaule...

Tout ça apparaît de bon augure. Reste maintenant à la pythonisse du club à nous confirmer tout ça. On est impatient de savoir ce qu'elle en pense...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité