Faits Divers

NÎMES La séquestration terroriste était une mauvaise blague : deux interpellations

C'est une très mauvaise blague qui a mis en ébullition les forces de police dans la nuit de lundi à mardi.

Un Nîmois a fait parvenir à un contact Facebook un message inquiétant précisant qu'il retenait une femme à son domicile. Une séquestration qu'il liait à des revendications terroristes. Le destinataire du message, un Belge, a immédiatement avisé les autorités de son pays, qui elles, vont se mettre en relation avec les services français. Lundi soir, en quelques minutes, les forces de l'ordre vont identifier l'adresse de l'expéditeur qui se trouve à Nîmes. Inutile de dire, qu'un important dispositif de policiers va se rendre sur place. Dans l'appartement indiqué, un couple n'a pas vraiment pris conscience de la gravité de cet envoi sur les réseaux sociaux. Ils ont été placés en garde à vue au commissariat de la ville pour "outrage" et "rébellion" aux forces de l'ordre. Ce mardi, les deux complices auraient été hospitalisés dans un établissement psychiatrique.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité