A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Nîmes Olympique : la rentrée chez les grands

Les Crocos ont effectué leur premier entraînement de la saison dans la peau de pensionnaires de Ligue 1 et enregistrent l'arrivée de Baptiste Guillaume.

Ça y est la saison est lancée, premier discours pour coach Blaquart (photo Corentin Corger)

Après avoir réussi leurs épreuves de l'année dernière haut la main, les Crocos sont passés dans la classe supérieure. Le premier cours de maître Blaquart avait lieu ce matin et aucun élève ne manquait à l'appel. Baptiste Guillaume, terminant les papiers d'inscriptions, est arrivé un peu plus tard dans la classe Ligue 1. 

Après la sortie du calendrier, la reprise de l'entraînement est également un événement qui nous rappelle que désormais les Crocos évoluent dans la cour des grands. Vingt-quatre joueurs dont quatre gardiens étaient présents, ce mercredi matin, au centre d'entraînement de la Bastide. Les baskets étaient de rigueur : pas de ballons au programme. Des jeunes du centre de formation ont été intégrés au groupe : Théo Sainte-Luce, Kelyan Guessoum, Lucas Dias, Kévin Denkey et le désormais professionnel, Sami Ben Amar. Un vingt-cinquième élément, en la personne de Rachid Alioui, a également été aperçu mais à l'infirmerie. "J'alterne entre des séances de kiné et le vélo. Ça avance doucement mais sûrement", rassure l'international marocain, blessé à l'ischio-jambier,et encore en convalescence.

Les joueurs ont enchaîné les tours de stade sous la chaleur. De quoi entrevoir quelques grimaces (photo Corentin Corger)

Ses coéquipiers, sur le terrain, semblaient bien en forme. Après le discours du coach, ils ont commencé par un petit échauffement musculaire sous les ordres de Richard Goyet, le préparateur physique. Place ensuite à plusieurs footings entrecoupés de quelques exercices physiques. Les Crocos ont beaucoup couru pour ce retour, de quoi commencer à préparer l'endurance.

Le rythme s'est élevé en fin de séance, de quoi tirer un peu la langue sous la chaleur déjà très présente malgré l'horaire matinal de l'entraînement, programmé à neuf heures. L'occasion d'intégrer les nouvelles recrues, Hervé Lybohy et Florian Miguel, visibles en arrière plan. Pierrick Valdivia et Gaëtan Paquiez, en phase de reprise, se sont entraînés normalement avec le groupe.

Un effectif qui bouge

Restera, restera pas ? Umut Bozok était bien présent à l'entraînement sous le maillot des Crocos (photo Corentin Corger)

Les entraînements reprennent mais le mercato est loin d'être fini pour les Nîmois. "L'effectif va bouger, j'espère le plus rapidement possible. C'est important d'avoir un maximum de joueurs pour le stage de la semaine prochaine"  - du 2 au 6 juillet à Peralada, en Espagne -, souhaite Bernard Blaquart. Un vœu exaucé, puisque quelques heures plus tard le jeune attaquant belge du SCO d'Angers, Baptiste Guillaume, a signé pour un prêt d'un an avec option d'achat. Lors de sa présentation, Laurent Boissier l'a annoncé : "d'ici lundi, on devrait finaliser une, voire deux autres signatures."

Certainement, un défenseur central et un joueur de côté pour satisfaire les besoins du coach qui veut un groupe restreint composé entre 20 et 23 joueurs. Ce dernier a prévenu : "des joueurs peuvent partir, des jeunes vont être prêtés : l'effectif va évoluer dans les deux sens." Son directeur sportif confirme notamment pour le jeune Sami Ben Amar, qui vient de signer professionnel, "c'est sûr qu'on le prête, trois ou quatre clubs, notamment de Ligue 2, sont sur le coup." 

En attaque, les interrogations se portent évidemment sur Umut Bozok. "On ne peut pas garder un joueur contre son gré. On sait très bien que ça peut changer rapidement. Mais pour l'instant il a envie de jouer en Ligue 1 avec Nîmes", relativise son entraîneur. L'intéressé pense d'abord à sa préparation : "j'ai repris avec le club. Je ne m'occupe pas de ça, je me prépare pour la saison." Mais le Franco-Turc laisse planer le doute : "dans tous les cas je sais que je vais jouer en Ligue 1." Concernant les gardiens et l'intérêt pour le Girondin Paul Bernardoni, Laurent Boissier dément, "rien n'est envisagé sur ce poste". Marillat et Valette peuvent dormir tranquilles. Malgré la volonté d'aller vite, le marché des transferts se termine au 31 août et "il faudra flairer les bons coups", alerte le chargé du recrutement.

Âgé de 23 ans, Baptiste Guillaume a déjà disputé 53 matches de Ligue 1 (photo Corentin Corger)

Avec Baptiste Guillaume, Nîmes enregistre sa troisième recrue. Le Belge, prêté par Angers a failli venir à Nîmes, il y a deux ans. "Tu dragues, tu courtises et tu conclus... Le principal c'est de conclure", métaphore Laurent Boissier. Un joueur voulu depuis longtemps par le club qui a finalement réussi à l'enrôler au nez à la barbe notamment du FC Bruges. Ce joueur de 23 ans qui mesure 1,89 mètre, apprécie évoluer en pointe avec un deuxième attaquant. Le 4-4-2 de Blaquart lui plaît forcément, "avec un tel système de jeu, je n'ai pas réfléchi : ma place était à Nîmes", commente le nouveau numéro 25 des Crocos. Et son nouveau coach n'est pas prêt d'en changer : "on ne va pas tout renier parce que l'on monte en Ligue 1." Nîmes, une destination "pour me relancer après une saison dernière un peu compliquée". L'ex-Angevin a joué seulement 16 rencontres l'année dernière pour un but marqué.

À son âge, il compte déjà 53 matches de Ligue 1. Lancé à 19 ans dans le grand bain dans son club formateur du RC Lens. Les Sang et Or, qu'il a rejoints à 14 ans en franchissant la frontière et en quittant son club de Mons. Baptiste a inscrit le premier but de sa carrière face... au Nîmes Olympique, en avril 2013, victoire 2-1 des Crocos. Concernant l'ambition de cette saison, son nouvel entraîneur ne "parle pas de maintien mais d'être à la hauteur".

"Le maintien, c'est ce qui décrit ma carrière", répond le camarade de Bozok, qui a déjà connu cet objectif dans ses clubs précédents, comme Lens et Strasbourg. Dans le Nord, il a joué avec Pierrick Valdivia, qu'il va retrouver. Affamé, l'attaquant veut jouer tous les matches, mais il y en a déjà deux qu'il va louper. Celui de la première journée contre Angers et le retour car une clause l'empêche d'affronter le club auquel il appartient. Il lui en restera 36 pour faire trembler les filets !

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité