ActualitésPolémique.Politique.

VAUVERT Colère de la municipalité après l’assemblée générale de Rives

La mairie lui adresse un courrier cinglant. L'association répond.

Photo ville de Vauvert

Mardi soir tombait un communiqué de la mairie de Vauvert. Un courrier adressé à l'association Rives suite à l'assemblée générale de cette dernière. Nous avons joint l'association qui gère le centre social et qui nous a adressé sa réponse. 

Ce courrier dont l'objet est : "le devenir de Rives" est adressé par le maire, Jean Denat, à Mme Labroumi, présidente de Rives. En voici quelques extraits : "Il est particulièrement dérangeant pour les élus communaux d'apprendre que l'assemblée générale du centre social en date du 22 juin 2018, s'est conclue sur le vœu "que les élus se réveillent pour que le centre social survive", sans qu'aucune distinction ne soit faite entre les élus." 

Colère du maire qui rétorque... 

"Faut-il vous rappeler la constance et la détermination avec laquelle mon équipe et moi-même avons tout mis en œuvre pour soutenir l'existence et le développement du centre social ?" S'ensuit une justification détaillée en chiffres d'abord, pointant qu'en 2013, les subventions communales étaient de 133 410 €. La nouvelle municipalité les ayant portées à 139 772 € puis à 150 670 € en 2016. Et la maire de commenter en mettant en avant "les efforts faits par la municipalité pour maintenir cette somme malgré ses grandes difficultés financières", et faisant remarquer "qu'en dépit de cette augmentation, le centre social n'a cessé de creuser son déficit". Ce qui amène la municipalité à s'interroger sur "le sérieux de la gestion et la lucidité de l'analyse de la situation par la direction." 

Après les chiffres, un long paragraphe sur le soutien méthodologique apporté par la commune via un Dispositif  local d'accompagnement(DAL), d'abord, puis une préconisation via le regroupement d'association AUSIRIS  qui, en respectant l'autonomie des associations, peut les guider dans leur gestion.

La missive s'achève sur le constat amer que "nous sommes allés jusqu'au bout  de nos possibilités de soutien tant financier que méthodologique. Nous n'accepterons en aucun cas que le soutien municipal à RIVES soit mis en cause alors qu'il est le seul a avoir été renforcé". Et de terminer sur le respect de la liberté associative, par lamunicipalité, et de l'appel à la prise de responsabilité de la direction de Rives et de l'annonce de ne pas participer au Conseil d'administration…

L'association Rives répond sans contre attaquer

Contactée par nos soins, l'association nous a fourni la réponse suivante que voici in-extenso après avoir souligné en préambule, "nous ne souhaitons pas apporter de réponse polémique. Cette phrase a peut-être été prononcée pendant l'assemblée mais elle ne constitue pas le vœu qui va être envoyé à Monsieur le Maire. Un vœu qui a été validé pendant le Conseil d'administration du mercredi 4 Juillet et qui dit en substance que nous déclarons que le sérieux des rapports d'activité, moral et financier a été attesté par la commissaire aux comptes. Les adhérents réaffirment la nécessité d'un centre social sur la commune et le besoin de le doter de moyens humains, financiers et matériels correspondant aux missions qui lui ont été confiées. Ils réaffirment le souhait de trouver des solutions face à la situation financière difficile que traverse Rives en ce moment, en concertation avec les différents partenaires financiers (État, Région, Département…ndlr), dont le maire."

À l'évidence l'association en appelle à l'apaisement. À suivre...

Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité