A la uneActualitésSociété

BEAUCAIRE Les chevaux déferlent sur la ville

100 chevaux se sont " baladés " dan les rues de la ville pour une roussataïo de qualité.

Interdiction de stationner, le défilé des chevaux arrive (Photo Anthony Maurin).

À l'origine, une roussataïo est une tradition qui consiste à mener des juments (avec leurs poulains de l'année non sevrés) vers d'autres pâturages. Pour les animations estivales, on passe à côté du bien-fondé de la chose et propose à un public de citadins et de touristes de voir l'événement en version urbaine, en centre-ville.

Les chevaux sont bientôt là, les retardataires prennent place (Photo Anthony Maurin).

C'est devenue une bonne habitude pour faire entrer les animaux des traditions dans la vie de tous les jours. À Beaucaire comme dans de nombreuses autres cités, les chevaux riment avec les taureaux mais en ce 14 juillet, seule la race équine était conviée aux festivités.

Organisation... Relaxation (Photo Anthony Maurin).

100 chevaux de la manade Soumille pour un parcours tout en longueur et en plaisance. Départ du Bois des Cèdres à deux pas de la Base Nautique Adrien Hardy puis direction le quai du Général de Gaulle, le boulevard Maréchal Foch où nous étions et la place Jean Jaurès. Deux aller-retour soit quatre passages sur le canal, voilà de quoi ravir la population qui a fait le déplacement en masse.

Même les pensionnaires de l'hôpital sont de sortie (Photo Anthony Maurin).

" C'est super de voir tous ces chevaux ! Nous sommes venus avec les enfants et nous attendons ça avec impatience. Nous ne connaissons pas cette tradition alors nous sommes curieux. Je trouve ça très bien d'organiser ce genre d'événement le 14 juillet " assure un couple belge qui ne tient aucune rancune par rapport derniers événements footballistiques.

Pas de violence, on dirige la marche au bâton, une institution, un savoir-faire (Photo Anthony Maurin).

" On adore les chevaux ici ! Mais on aime aussi les taureaux et les toros. La novillada a lieu à la fin du mois pour la fête mais depuis hier et jusqu'à demain, ce sont les chevaux qui viennent égayer le quotidien. Il fait un peu chaud mais on habite à 100m alors on va aller se rafraîchir puis sortir à nouveau en soirée car je pense qu'il y aura du monde " note quant à lui Robert, Beaucairois et ancien raseteur amateur.

Même votre serviteur est dirigé au bâton... (Photo Anthony Maurin).
Certains regardent ça de leur bateau, d'autres des terrasses du canal et du boulevard, quelques uns ont préférés se mettre sur les ponts mais la grande majorité s'est abritée à l'ombre. " Regardez, nous avons pris nos sièges et nous attendons le défilé. Vous voulez boire une petit verre? " lancent à la cantonade un groupe de papets qui traînent par là. Allez, on s'est laissé tenter...
(Photo Anthony Maurin).
En cadence et en famille, on avance (Photo Anthony Maurin).
Un pitchounet, retardataire et déçu d'un manque certain de popularité à son égard... (Photo Anthony Maurin).
Match retour (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité