A la uneActualités

PAILLOTES & GUINGUETTES L’estuaire au Grau-du-Roi chez Timothée et Geoffrey

L'Estuaire au Grau du Roi (Photo Véronique Camplan

Pendant tout l'été, Objectif Gard vous emmène à la découverte des plages et bord de rivières du département.

Plage de l'estuaire, Grau-du-roi (photo Véronique Camplan)

Après Les pieds nus de la pointe de l’Espiguette (relire ici),  la guinguette de Berguerolles, à Saint-Ambroix  (lire ici ), cette semaine nous vous emmenons à la découverte de la plage de l'Estuaire au Grau-du-Roi. Non, toutes les plages ne se ressemblent pas. l'Estuaire c'est la Camargue les pieds dans l'eau. Allez venez, on va faire un tour !

Nous sommes sur les plages nord, rive gauche du Grau-du-Roi. Nichée au fond de la baie d'Aigues-Mortes et protégée par une digue, l'Estuaire est quasiment les pieds dans l'eau. La plage a ouvert le 1er mai 2014. Timothée et Geoffrey l'ont entièrement construite avec des copains et un peu la famille. En septembre, il démonte, il ne restera que du sable… jusqu'à l'année prochaine, si l'autorisation est renouvelée.

Entièrement faite à la main !

Timothée un passionné de mer… Enfin, la sienne !  (Photo Véronique Camplan

On se gare à 200 mètres. Le paddle sur le dos, c'est jouable sans trop transpirer. Dès l'entrée, on est en vacances. Accueil souriant, l'équipe est de bonne humeur et compte bien faire goûter aux merveilles de la Camargue dont ils sont natifs et qu'ils apparentent au Paradis. Et encore, ils ne sont pas sûrs que ce dernier souffre vraiment la comparaison.

Peintre sur tonneau

André Ruiz, le père de Timothée s'est auto-proclamé homme à tout faire. Il est décorateur et peintre sur tout ce qui ne bouge pas (Photo Véronique Camplan)

Du bois flotté et les tonneaux peints d'André Ruiz, le père de Timothée, donnent à l'ensemble un cachet un peu "surf camp" (camp de surfer) mais à la sauce camarguaise, ce qui ajoute au charme du lieu. L'endroit est à taille humaine, un coin restaurant en terrasse, un bar, une salle couverte et les transats entre restaurant et mer.

La Camargue au Menu

Télines de L'Espiguette (Photo Véronique Camplan)

Il est l'heure de déjeuner, un grand tableau noir avec les poissons du moment écrit à la craie. Que du frais acheté aux pêcheurs du coin. Une carte qui propose, en plus des tapas, des couteaux merveilleusement cuits, des télines de l'Espiguette, s'il vous plaît.  De l'authentique et des classiques : du burger avec du pain fabriqué exprès, des desserts travaillés, des glaces et des cocktails comme au club. Le tout dans une ambiance de copains.

Service zéro défaut 

Charline, adorable et patiente et précieuse possède la carte sur le bout des doigts (photo Véronique Camplan)

Timothée, paysagiste et pêcheur, sélectionne avec soin ses poissons, Geoffrey est en cuisine, passe en salle, tout le monde plaisante et sourit. charline patiente parce que les choix ne sont pas faciles à faire, alors elle attend souriante …

Pieds dans l'eau !

Il y avait, le ciel, le soleil et la mer … (photo Véronique Camplan)

Le moment vient où la chaleur aidant, il est temps d'aller sous les fameux transats sans lesquels une plage n'est rien. On peut aussi se faire servir en position farniente à l'ombre d'un parasol. Baignade, l'Estuaire porte bien son nom. Peu d'eau. Avantage : elle est chaude. Inconvénient : on marche sur un fond un tantinet vaseux. "Avant la construction de Port-Camargue, un bras du petit Rhône se jetait dans l'Estuaire", raconte André entre deux coups de pinceau, "du coup", poursuit-il, "il y a des espèces qui ne vivent qu'ici. L'eau a l'air sale, en fait elle est propre mais riche." Dont acte.

Pratique

Écolo, tendance cool (Photo Véronique Camplan)

La plage est ouverte du 1er mai à fin septembre, 7 jours/7 du matin jusqu'au soir après le dîner et son incontournable coucher de soleil sur la baie.

Véronique Palomar-Camplan

L'Estuaire, plage nord, rive gauche face à la résidence de Camargue, accès 44 Le Grau-du-Roi. On peut réserver au 07 70 69 57 95.

Publicité
Publicité
Publicité

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité