A la uneActualitésSociété

L’IMAGE DU JOUR C’est reparti pour l’échafaudage des arènes

La mise en place du nouvel échafaudage a débuté ce mardi matin.

Qui dit grue, dit échafaudage ! (Photo Anthony Maurin).

Les gladiateurs mettaient leur costume de combat, les toreros y enfilent le leur, tout en lumière. C'est au tour de l'amphithéâtre lui-même de se prêter à nouveau au jeu du métal.

Non... pas la musique. C'est un des dernier grands chantiers du centre-ville. Certes il ne va pas modifier la voirie ou la circulation mais pourra bientôt attirer les foules. Le chantier de restauration des arènes reprend du service après avoir fait un petit break lors des concerts estivaux dans l'amphithéâtre.

En effet et après avoir accueilli près de 150 000 visiteurs en quelques semaines, les arènes redeviennent un lieu touristique dont il faut s'occuper et restaurer. Le plan d'action n'a rien d'improvisé. Le voici. Les arches des travées 43 à 53 sont restaurées alors on repart dans l'autre sens et on continue le bel effort !

Cela va prendre du temps. Beaucoup de temps. Même si une bonne partie du chantier a été expérimental, cela fait déjà dix ans que les arènes connaissent l'abri de l'échafaudage... Et cela va durer plus longtemps encore. On s'attaque maintenant aux travées 54 à 60 et 1 à 42 (49 travées restantes) pour un achèvement du vaste chantier prévu... En 2030.

Ballet matinal et mise en place du matériel (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité