ActualitésSociété

SAINT-LAURENT D’AIGOUZE Un village sous haute surveillance

 

Une des treize caméras de surveillance de la commune est fixée en contrebas du toit de l'église (Photo Véronique Camplan)

Les communes environnantes étant équipées de caméras de surveillance, Saint-Laurent d'Aigouze craignait d'être une proie trop facile pour les incivilités en tous genres. C'est fini, la promesse électorale est tenue et désormais la commune est équipée de 13 caméras qui veillent nuit et jour sur la tranquillité des habitants.

En 2014 l'équipe municipale de Saint-Laurent d'Aigouze avait prévu de lancer le dossier vidéo protection de la commune. C'est en 2016 que ce dossier a été confié à Philippe Pigny, conseiller municipal chargé de la proximité au quotidien et de l'animation des référents de quartiers.

Aujourd’hui la vidéo protection est opérationnelle sur la commune avec treize caméras. Sept caméras dômes motorisées au cœur du village disposent de zooms optiques et numériques puissants pour une identification à longue distance et en de multiples points. Six caméras fixes sont installées en périphérie du village et assurent, entre autres, une identification des véhicules et des plaques d’immatriculations. Le tout pour un coût total de 121 400 €, dont 35 000 proviennent d'une subvention de la DTER (Dotation d'équipement des territoires ruraux (État)) et 5 000 € obtenus à l'époque par le sénateur Fournier. Ce qui représente au final, un coût de 35 € par habitant.

C'est la société Iperion qui a été retenue pour l'équipement tandis que la société RCI a été désignée en tant que maître-d’œuvre pour le suivi des travaux. Des travaux qui ont débuté en septembre 2017.

Ce nouveau dispositif est destiné à assurer la tranquillité des concitoyens, de coopérer efficacement avec les  services de police, tout en garantissant le respect de la vie privée. Cette dernière étant assurée par un protocole strictement réglementé.

Véronique Palomar-Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité