A la uneActualités

NÎMES La Ville engage au 1er septembre 2018 la SPL Agate pour le complexe Aquatropic

La situation du site Aquatropic appartenant à la Ville de Nîmes semble prendre enfin une tournure plus positive.

Par un courrier adressé au personnel, la mairie annonce la reprise du site par la Société publique locale (SPL) Agate à compter du 1er septembre 2018 et s'engage sur le maintien du personnel et la poursuite d'activité.

Depuis plusieurs mois, le personnel du site Aquatropic est en grève. Il dénonce les conditions de travail et la sécurité sur le site. Un mouvement pour tenter d'obtenir de la part du gestionnaire Equalia, sous marché public jusqu'au 31 août 2018, les moyens nécessaires pour faire vivre au quotidien les lieux et assurer une prestation optimale aux utilisateurs du complexe aquatique.

Le marché public arrivant à son terme à la fin du mois, les services de la Ville ont lancé un appel d'offre pour trouver un remplaçant à Equalia.

Ce mardi 21 août c'est par un courrier émanant de la direction des sports, dont notre rédaction a eu accès, que le personnel a appris que le marché public avait capoté. En effet, les deux entreprises entrées en négociation avec la Ville de Nîmes ont remis des propositions financières dépassant largement le budget municipal prévu. Selon nos informations, les montants proposés étaient de l'ordre de 1.5 millions d'euros par an.

Marché public infructueux. Case départ. Sauf pour la mairie qui a choisi de faire appel à la Société publique locale (SPL) Agate qui gère par exemple déjà le tourisme et le stationnement à Nîmes.

Comme nous l'explique notre source à la Ville : "L'écart entre une gestion par la SPL et une entreprise est de plusieurs centaine de milliers d'euros. Ce n'est pas neutre dans un contexte d'économies."

C'est donc la Société publique locale qui prendra en charge à partir du 1er septembre le complexe aquatique avec une volonté de remise en état du site, de poursuite de l'activité et de maintien de l'emploi.

Contacté par nos soins, Jean Luc Pena, secrétaire général FA-FPT à Nîmes se satisfait ce soir de cette décision même s'il reste prudent sur l'avenir : "La mairie a été raisonnable et a reconnu les problèmes. Maintenant, la SPL Agate est là pour six mois le temps de relancer un appel d'offre. Cette situation est donc provisoire. Est-ce que la mairie va trouver une entreprise finalement ? A chaque fois, ils disent que c'est trop cher."

Du côté de la mairie, on reste plus évasif sur la durée. Dans le courrier transmis aux salariés, il est effectivement fait mention d'une durée de six mois. Mais comme le souligne notre source bien informée : "La loi permet de faire appel à une société comme la SPL Agate. Elle va exploiter Aquatropic conformément à notre cahier des charges et va nous permettre de réaliser des économies. Nîmes sur ce coup là fait une bonne opération."

Toujours selon nos informations, une rencontre est prévue le 29 août prochain entre le personnel, les services de la Ville et la SPL Agate. L'objectif étant de rassurer le personnel et d'imaginer un calendrier de reprise de l'activité après une fermeture pour travaux.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité