A la uneFaits Divers

BEAUCAIRE Il se déchaîne sur une femme dans la rue, puis la menace si elle porte plainte

(Photo d'archives de la ville de Beaucaire)

Un homme de 19 ans, originaire de la commune de Jonquières-Saint-Vincent, a été condamné à 18 mois de prison ferme, mardi après-midi, par le tribunal correctionnel de Nîmes. Il reste en détention.

Ce jeune était en détention provisoire, depuis le 14 septembre dernier suite à son arrestation liée à une impressionnante série de délits sur la commune de Beaucaire. Tout commence le 4 septembre. Dans la nuit une femme est sauvagement agressée alors qu'elle ne connaît pas l'individu qui lui fait face. Un agresseur qui ne lui a rien dit et qui se déchaîne. Il va s'arrêter car elle perd connaissance à cause des coups de pied qu'elle reçoit dans la tête et sur le visage et parce qu'une personne intervient.

Deux jours plus tard, cette même jeune femme, originaire de Beaucaire, reçoit la visite de son agresseur armé et d'un autre homme. On lui ordonne de retirer sa plainte sinon elle subira des représailles ! Mais revenons au 4 septembre, car l'agresseur va, avec des amis, percuter des voitures à l'arrêt sur le quai Général de Gaulle. Puis ils vont essayer d'incendier des véhicules avant de quitter l'endroit en courant.

Une scène filmée par une autre jeune femme dont la voiture a été détruite... Courageuse cette dernière est venue à l'audience du tribunal pour faire face à celui qui nie toute participation à cette nuit Beaucairoise agitée. " Je reconnais ta voix. Je te reconnais. Tu m'as menacée mais je n'ai pas peur" déclare-t-elle poliment et calme lorsqu'elle est interrogée par la présidente, Christine Ruellan. "J'étais en CDI à Avignon. J'ai perdu mon emploi car je payais ma voiture détruite à crédit et que je n'ai pas les moyens d'en acheter une autre", poursuit la victime. Le prévenu dans le box s'énerve : " Rappelle-toi de moi, tu vas voir...", réplique le prévenu menaçant avant d'être recadré par les magistrats.

Si ses complices n'ont pas été retrouvés, lui va être arrêté 10 jours plus tard, car il aurait menacé avec un couteau un joueur de cartes dans un bar de Beaucaire. "C'est un garçon qui a explosé mais qui n'était pas connu de la justice. Cet été, il a vécu un drame. Il ne se fait pas soigner, mais il devrait. Il a perdu son frère qui a été tué", glisse son avocat. Son frère a été tué "d'une balle perdue", selon les propres termes du prévenu. La substitut du procureur, Virginie Marsoo avait réclamé 2 ans pour " des agressions gratuites et un déchaînement de violences, des délits, et des menaces qui continuent encore à l'audience". Verdict : 18 mois de prison ferme et maintien en détention.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité