A la uneActualités

LE 7H50 d’Emmanuel Roux : « Notre université est aujourd’hui parfaitement identifiée »

Emmanuel Roux attaque une nouvelle rentrée à la tête de l'université de Nîmes. Parcoursup, nouvelles formations, etc. Il dresse pour Objectif Gard le portrait de la rentrée étudiante 2018-2019.

Emmanuel Roux, le président d'Unîmes s'exprime sur Objectif Gard (Photo : DR/Objectif Gard)

Objectif Gard : Le nouveau dispositif Parcoursup a créé des inquiétudes il y a plusieurs mois. Quelle est la situation pour la rentrée scolaire de l’université ? Est-ce que des étudiants Gardois n’ont pas pu s’inscrire sur l’une des filières ?

Emmanuel Roux : Nous n'étions pas très inquiets. Nous nous sommes adaptés à ce nouveau dispositif et nous sommes parvenus à gérer parfaitement les situations. La commission des vœux a permis de clarifier la situation des étudiants avant les vacances. Comme chaque année, le rythme a fortement ralenti au cœur de l'été et pour ce mois de septembre, nous avons des inscriptions tardives. Et ce sera le cas jusqu'à début octobre. Pour répondre à votre question initiale, nous n'avons pas connu de difficultés particulières

Pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la rentrée 2018-2019 de l’Université Nîmoise ?

C'est forcément l'ouverture de la licence Staps (sport) qui symbolise la nouveauté. Elle a connu un engouement incroyable avec 11 200 demandes pour seulement 100 places. Je ne vous cache pas que j'ai eu un certain pincement au cœur de voir les étudiants démarrer leur cycle avec nous depuis quelques jours. Nous avons en plus bien fait les choses avec des parrains sportifs de haut niveau qui seront aux côtés de nos jeunes. Et je pourrais également évoquer nos différents partenariats avec les clubs sportifs du territoire. Avec cette nouvelle licence, l'université de Nîmes poursuit son développement. Les indicateurs sont au vert avec une progression encore cette année (15% d'effectif étudiants en plus). Un chiffre : sur les 100 nouveaux étudiants de la filière Staps, 80 sont Gardois. Cela veut donc dire qu'il y avait une vraie demande gardoise non satisfaite jusque là. La dynamique est donc lancée. Notre université est aujourd'hui parfaitement identifiée.

Un mot également sur le master Production, usages et interprétation des fictions que vous lancez pour cette rentrée...

C'est un master qui va préparer à la rédaction de scénario pour le monde de la télévision et des fictions. C'est assez particulier, plutôt pointu, mais c'est aussi la vocation de notre établissement. Ce master n'existe quasiment pas en France sauf à Paris. Nous sommes une nouvelle fois pro-actif. Ce sera porté par la filière littéraire avec un accent particulier sur l'environnement professionnel. D'ailleurs, là aussi, nous allons développer les partenariats avec des studios cinémas. Nous démarrons un cycle avec une vingtaine d'étudiants pour cette première année mais avec l'ambition d'ouvrir tous les champs des possibles.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité