A la uneActualitésSociété

LE 7H50 de Dominique Pierre : « Notre but n’est pas de battre le RN, mais de construire un projet pour Beaucaire »

Membre de l'opposition au conseil municipal de Beaucaire, Dominique Pierre, est désormais président de l'association "Unis pour Beaucaire !" qui vise la mairie en 2020.

Dominique Pierre est déjà au travail pour préparer un projet d'avenir pour Beaucaire (photo Corentin Corger)

Nous sommes à environ 18 mois des élections municipales et, à Beaucaire, l'opposition lance sa campagne.

De la Gauche à la Droite, en passant par le Centre, un grand rassemblement était dans les cartons depuis juillet 2017 et vient officiellement de naître sous le nom "Unis pour Beaucaire !". Avec le slogan, "on y vit, on l'aime, œuvrons ensemble pour Beaucaire ! ", l'intérêt est d'attirer le maximum de Beaucairois à rejoindre le mouvement. Un nouveau projet que nous explique son président, Dominique Pierre.

Objectif Gard : Tout d'abord, que représente cette liste "Unis pour Beaucaire" ?

Dominique Pierre : Alors ce n'est pas une liste ! C'est une association dont l'objectif est de soutenir une liste d'union aux élections municipales de Beaucaire par l'organisation de diverses manifestations, de réunions publiques ainsi que l'élaboration et la diffusion de publication. Excusez-moi de relire mes notes mais c'est important ! On a passé deux ou trois réunions pour aboutir à cet objet.

Mais on est d'accord que le but à terme c'est de se présenter aux élections de 2020 ?

Oui, je serai peut-être dans la liste mais ce n'est pas dit que ce sera moi la tête de liste. Mais Unis pour Beaucaire sera présent aux élections municipales de 2020.

Qui retrouve t-on dans cette union ?

On a fait le constat des erreurs qui ont été faites en 2014, où quatre listes étaient présentes au second tour. On ne veut pas faire les mêmes erreurs en 2020 et arriver complètement désunis. C'était ma première expérience politique. J'avais pointé ça du doigt mais les gens sont passés outre. C'est pour cela que dans mon groupe politique, la liste Beaucaire 2014, j'ai beaucoup œuvré pour qu'on fasse l'union. Il s'est trouvé que dans les autres groupes politiques, ils avaient la même idée que nous. Au sortir des conseils, on a commencé à parler, à discuter. La façon dont on est traité en conseil municipal, forcément ça crée des liens entre membres de l'opposition. Ça a été plus facile d'aller de l'avant.

Le logo du mouvement "Unis pour Beaucaire !"

Quel est votre projet pour détrôner le Rassemblement national (ex-Front national, NDLR) à Beaucaire ?

Notre but ce n'est pas de battre le Rassemblement national mais de construire un projet pour Beaucaire. Donc on commence avec des petits groupes de travail, quartier par quartier. On fait remonter les problématiques qui peuvent se poser. On est à l'écoute des Beaucairois de tout âge, c'est pour ça qu'on essaye de faire parler tout le monde. Et surtout faire revenir les jeunes, parce que l'on sait bien que ceux qui n'ont pas voté en 2014, vont voter en 2020. C'est important de leur parler et qu'ils entendent ce que l'on a à leur dire. On est vraiment porté sur un projet d'avenir. Œuvrer pour que les gens qui se présenteront sous la bannière Unis pour Beaucaire aient un projet à présenter aux Beaucairois.

Justement qui sera le porteur de ce projet ? Vous, Luc Perrin, Christophe André : il n'y a pas beaucoup de postulants ?

Ça c'est qui vous le dites ! Moi je ne suis pas partant pour être tête de liste. C'est pour ça que j'ai pris la tête de l'association. Comme ça je suis plus libre. Ne me comptez pas dans les postulants. Je n'ai pas d'ambition personnelle. Ce que je veux, c'est faire avancer le projet. Je ne vous ai pas dit que je ne serai pas sur la liste mais à l'instant T, être maire, non. Je ne pars pas avec cette idée-là.

Dans ce grand rassemblement, il y a quand même des personnalités et des disparités politiques, cela ne peut-il pas créer des tensions ?

Honnêtement, ça a bien avancé. Au bout d'un an et demi, il y en a qui sont venus et qui sont repartis. Je ne veux pas prendre la gloriole, mais pour l'instant ça se passe bien. C'est vrai que l'on connaît nos différences. On sait où elles sont. Après, à un moment ou un autre, on les mettra sur la table, ça c'est sûr. Mais si on les a identifiées avant, c'est déjà plus facile. Et surtout il y a la volonté de travailler ensemble, c'est vraiment très fort, on le sent.

Le projet pour Beaucaire passera au-delà des personnalités de chacun ?

J'en suis persuadé, sinon ils ne seraient pas là !

Propos recueillis par Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité