A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Teji Savanier : « Aux Costières, nous sommes capables de tout »

Après cinq matches de suspension, le milieu de terrain des Crocos est revenu au jeu contre Lyon. Vendredi, c’est le stade des Costières et son public qu’il va retrouver. Avec l’envie de regoûter à la victoire.

Savanier veut, à nouveau, faire vibrer le stade des Costières (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)

Son expulsion contre le PSG (1e septembre), l’a privé de compétition pendant cinq matches. Pour son retour aux Costières, Il veut mettre un terme à la mauvaise série de son équipe.

Objectif Gard : Comment avez-vous vécu ces semaines de suspension ?

Teji Savanier : S’entraîner et ne pas jouer le week-end, c’était compliqué. Mais j’ai bien travaillé pendant ces semaines, et au fil des matches, je vais tout faire pour aider l’équipe.

 Les circonstances de cette suspension, sont-elles oubliées ?

C’est du passé, on ne peut plus revenir en arrière.

 Cela a-t-il été frustrant, d’être spectateur pendant cinq matches ?

Je les ai vus contre Guingamp, Montpellier et Reims. J’ai dit à mes coéquipiers que c’était plus stressant d’assister aux matches que de les jouer. J’avais envie d’aider mes coéquipiers et de jouer.

« Le prochain but va nous libérer »

 Le match à Montpellier vous tenait particulièrement à cœur ?

C’est un club que j’allais voir jouer parce que j’ai grandi là-bas. J’ai raté cette opportunité mais il y aura le match retour qui sera très bon à jouer.

 Quelles ont été vos sensations pour votre retour à Lyon ?

J’étais relâché puisque je savais que je faisais partie du groupe. L’ambiance était bonne car on est une bande de potes. Mais on sait aussi être sérieux et tout donner.

 Que manque-t-il à l’équipe pour mettre un terme à cette série de huit matches sans victoire ?

Il nous manque des buts, mais je pense que dès que l’on marquera le prochain, cela va nous libérer. On travaille pour cela à l’entraînement.

Pendant sa suspension, Teji Savanier a dû se contenter des entraînements à la Bastide (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

 À quoi attribuez-vous ce manque de réussite offensif ?

Nous faisons tout notre possible pour marquer. À Lyon, je touche le poteau et un tir de Rachid (Alioui, Ndlr) ne passe pas loin aussi. En ce moment, il nous manque un peu de chance mais j’espère que nous allons retrouver le chemin de filets, vendredi contre Saint-Étienne.

 Vous n’êtes pas inquiet ?

Franchement non. Nous avons confiance en nous et nous allons essayer de faire plaisir aux supporters en gagnant ce match.

« Jouer aux Costières, c’est toujours émouvant »

Vous allez retrouver le stade des Costières et son public. Avez-vous hâte ?

Jouer aux Costières c’est toujours émouvant car il y a le public derrière nous. Les supporters nous soutiennent et ils ne nous laissent pas tomber. À Lyon, ils étaient nombreux et à domicile, le stade est souvent plein. Nous allons tenter de leur rendre ce qu’ils nous donnent.

 Comment expliquez-vous l'engouement des supporter nîmois ?

Les supporters voient que l’on ne triche pas et que l’on essaye de donner le maximum à chaque match. On produit du jeu. Malgré notre jeunesse, nous n’avons pas peur d’aller de l’avant face à de très belles équipes. Le public nîmois aime ça.

 Vous n’avez plus le droit à l’erreur maintenant ?

C’est tous les matches comme cela. On les joue pour les gagner. Face à Saint-Étienne, ça sera difficile car c’est une très belle équipe. Toutefois, aux Costières, nous sommes capables de tout. Gagner ce match nous ferait repartir vers l’avant. Ça ferait du bien à tout le monde.

Propos recueillis par Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité