Actualités

LUNDI SANTÉ L’hôpital d’Alès aide son personnel à arrêter de fumer

DR

Avec la troisième édition du "Mois sans tabac", novembre est à nouveau l'occasion d'inciter les français à arrêter de fumer. À Alès, le centre hospitalier propose des actions pour aider son personnel.

Tandis que le prix de vente des paquets de cigarettes augmente – avec l’objectif d’atteindre 10 euros d'ici fin 2020 – la France figure parmi les mauvais élèves européens, avec encore 32 % de fumeurs réguliers et 24 % de fumeurs quotidiens. L'idée de la campagne de communication nationale du "Mois sans tabac" est d’encourager les fumeurs à arrêter pendant un mois, en espérant créer le déclic de l’abandon définitif du tabac. En effet, le sevrage durant un mois multiplie par cinq les chances d'arrêter de fumer.

L’hôpital est un lieu de soins. À ce titre, les personnels hospitaliers ont un rôle de prévention à l’égard des patients. Ils sont aussi des personnes qui, prenant soins de la santé des autres, oublient parfois la leur. Dans ce cadre, le centre hospitalier d’Alès a décidé de prendre en charge, pour les agents hospitaliers, un mois de traitement par substitut nicotinique uniquement sur ordonnance des docteurs Orcel et Champeau, médecins tabacologues du service d’addictologie. Objectif : venir à bout de la dépendance au tabac

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité