ActualitésSports Gard

NÎMES Plongée sportive : une coupe du monde qui s’est clôturée en beauté

La dernière manche de la saison s'est déroulée à Nemausa où l'organisation a été exemplaire et le public au rendez-vous.

Nîmes a accueilli pour la première fois en France la coupe du monde de plongée sportive (photo FFESSM)

Vendredi et samedi derniers, Nîmes a été la capitale mondiale de la plongée sportive en accueillant, à Nemausa, la dernière manche de la saison. Pour les organisateurs, ce fut une réussite.

Même si la France ne s'est adjugée que la deuxième place du podium derrière l'impressionnante équipe de Russie, cette dernière manche nîmoise de la coupe du monde de plongée aura marqué les esprits."L'accueil et le fonctionnement ont été une réussite. Sous forme de clin d’œil, les représentants internationaux nous ont demandé quel pays va vouloir assumer l'organisation après Nîmes ", se réjouit Samuel Mathis, président du comité Gard de la FFESSM (Fédération française d’études et de sports sous-marins), signe de l'investissement des 130 bénévoles présents, accompagnés de 53 arbitres venus de toute la France.

Cette manche a été entièrement diffusée en live streaming (photo FFESSM)

Côté sportif, nos deux Gardois Émilie Beaudoux, 16 ans, et Philippe Chanat, 45 ans, n'ont pas eu la joie de décrocher une médaille mais ils ont obtenu des chronos intéressants. Le représentant gardois de la Fédération félicite également le public présent : "on a eu de vrais beaux moments d'émotion. Au bout du quatrième podium russe, alors qu'on n'entendait que leur hymne, le public a chanté la Marseillaise ! On a vraiment senti que Nîmes représentait la France". Avec une entrée gratuite, difficile d'établir l'affluence mais, "on a eu plus de monde qu'on ne l'imaginait. C'était bien rempli. Tout était au rendez-vous !".

Un événement réussi qui donne forcément envie aux organisateurs d'y goûter à nouveau : "on a désormais une légitimité à recevoir des événements de ce type grâce aux institutions qui étaient au rendez-vous. Sur ce coup, les planètes étaient alignées", poursuit Samuel Mathis. Dans les cinq années à venir, la France pourrait à nouveau accueillir une manche et Nîmes semble déjà avoir une longueur d'avance !

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité