ActualitésSociété

GARD Protection de l’enfance, priorité du Département

Le Département organise plus de 70 actions lors de la semaine des droits des enfants du 19 au 23 novembre.

Quand Denis Bouad, président du Département, désigne le procureur Éric Maurel, président de la république, ça lance la conf avec sourire ! (photo Corentin Corger)

Le Département du Gard a dévoilé le programme de la semaine des droits de l'enfant, où plus de 70 actions seront organisées du 19 au 23 novembre. 

Du 19 au 23 novembre, le Département sensibilise sur les droits des enfants. Afin de présenter les 70 actions prévues, Denis Bouad, président du Gard, a rappelé quelques chiffres : "l'enfance, c'est 320 agents, 460 assistantes sociales et plus de 1 000 salariés." Ce n'est donc pas anodin que l'enfance soit le premier poste de dépenses du budget du Département. Près de 450 millions déboursés cette année, soit 58% du budget total. "Plus de 3 100 enfants sont suivis par les services du Département et associations", a ajouté Denis Bouad. Une préoccupation qui pousse donc à sortir les grands moyens.

Pendant cinq jours, à travers tout le territoire, des expositions, animations, jeux, soirées thématiques, lieux d'accueil... sont organisés pour valoriser les droits des enfants. Près de 70 au total ! La Caisse d'Allocations familiales, l'Éducation Nationale et l'État sont évidemment partenaires de cet événement. "Si nous loupons la reconnaissance des droits des enfants, certains peuvent sombrer dans la déviance. Nous devons veiller à la construction de la citoyenneté de demain. C'est l'enjeu majeur", prévient Éric Maurel, procureur de la république. Et non pas président de la république comme Denis Bouad l'a involontairement indiqué pour démarrer cette présentation.

Le 20 novembre, journée internationale des droits des enfants

Pendant cette semaine, un jour sera davantage symbolique. Le mardi 20 novembre qui marque la journée internationale des droits des enfants. Pour l'occasion deux événements importants auront lieu dans le département. La création de l'ODE (Observatoire de l'Enfance) pour renforcer l'articulation entre les interventions des différents partenaires. Et la signature du protocole de recueil des informations préoccupantes. Concernant la protection de l'enfance, le président du Département est chargé de recueillir, traiter et d'évaluer des informations préoccupantes relatives aux mineurs en danger ou qui risquent de l'être. Cette journée du département se terminera par une table ronde avec divers sujets abordés. Même si cette question est préoccupante toute l'année, cette semaine est d'autant plus l'occasion d'écouter les enfants et d'informer les parents sur les aides disponibles.

Le programme complet sur www.gard.fr

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité