A la uneFaits Divers

ALÈS Une policière frappée au visage, deux autres fonctionnaires à l’hôpital : des « faux » gilets jaunes recherchés

Les vrais gilets jaunes sont ensuite partis en cortège vers le commissariat de la ville pour prendre des nouvelles de la policière blessée et soutenir la police, en grève aujourd'hui

Les forces de l'ordre ont été appelées, ce mercredi matin, suite à une manifestation des gilets jaunes qui est survenue aux abords de la sous-préfecture d'Alès.

La tension avec la police a rapidement été constatée, notamment à cause de quatre individus qui se sont glissés au milieu de la vingtaine de gilets jaunes. Des agresseurs qui ont bousculé, puis frappé une policière au visage. Cette dernière est à l'heure actuelle aux urgences de l'hôpital cévenol, blessée. Le commissaire de la ville et le commandant sont également soignés à l'hôpital suite à des blessures plus légères liées au mouvement de foule.

Après les violences, les agresseurs munis de leurs gilets jaunes, sont parvenus à quitter les lieux sans être interpellés. En revanche, les vrais gilets jaunes sont partis en cortège au commissariat de la ville pour se désolidariser des agressions et prendre des nouvelles de la policière frappée. Ils ont également tenu à apporter un soutien total à la police en grève aujourd'hui.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

7 réactions sur “ALÈS Une policière frappée au visage, deux autres fonctionnaires à l’hôpital : des « faux » gilets jaunes recherchés”

  1. Tout est bon pour discréditer ce mouvement.
    Des vrais et des faux gilets jaunes, des vrais et des faux porte-parole, Des casseurs non interpellés eux.
    Des « journalistes » qui interviennent comme des intervenants politiques sur les chaines d’info, sont-ils de « vrais » journalistes ?
    De plus, est-on vraiment surs d’avoir le VRAI Gouvernement au Pouvoir quand le Président est élu avec 18 % des inscrits ?…
    Difficile de reconnaître le vrai du faux dans tout ça..
    Toute violence est effectivement condamnable y compris la violence sociale

    1. C’est quand même vraiment dommage que l’on cherche à discréditer de la sorte les GJ, car j’ai pu constater en étant présent 2 jours sur le rond point de Cora que les GJ sont totalement pacifiques, proches des forces de l’ordre et qu’ils manifestent tout simplement pour mieux vivre, toutes les sensibilités politiques sont représentées et ils sont unanimes à détester Macron en toute logique.

  2. Il y a une chose que je ne comprend pas, des «  faux gilets jaunes » désolée, ça n’existe pas car ce mouvement regroupe toutes catégories sociales et tout type de personnes, dont des gens violent. Deuxièmement, c’est bien de prendre des nouvelles, mais dans ce mouvement « de foule », pourquoi ne pas être intervenu pour « essayer » d’arrêter ces « méchants » gilets jaunes ( qu’on m’explique)? Alors quand il s’agit de retrouver un routier qui force un barrage, y a du monde !! Mais quand il s’agit d’arreter ( au moins un des individus ça va de soi) ben y a plus personne. Ce qui est bête c’est que ça risque de se reproduire, et peut-être là avec des blessés bien plus grave…

  3. D’après certains témoignages, le sous-Préfet auraient ordonné l’intervention des forces de l’ordre pour évacuer le site. Une échauffourée s’en est suivie avec une énorme bousculade au cours de laquelle une policière aurait reçu un coup de coude (semble-t-il involontaire) au visage. Quant au deuxième policier il se serait fait une entorse au genou en chutant au sol.
    Il semblerait qu’on soit bien loin des violences policières commises le Week-End dernier à Paris et dans plusieurs autres villes de France au cours desquelles plusieurs personnes ont perdu un oeil où sont défigurées ou infirmes suite à des tirs de Flashball au visage.
    Toutes les violences sont en effet condamnables et bien naturellement je les condamne mais je condamne également les violences sociales dont sont victimes une majorité de français suite aux mesures mises en place par ce Gouvernement.
    Voilà une vidéo prise juste après »l’échauffourée », on voit bien l’ambiance « bon enfant » bien loin des violences décrites
    https://www.facebook.com/namur.mazel/videos/1957055224363112/

    1. Bonjour, comme j’habite près d’Alès, je m’intéresse un peu au mouvement, que je défends et supporte au maximum sur les réseaux sociaux, j’ai quelques amies qui manifestent dans le Vaucluse et un qui est allé 5 samedi à Paris, ce sont de vrais héros ceux qui ont pu arriver jusque là-bas, m’a-t-il raconté ;-). Bon je suis gilet jaune dans l’âme, seulement je voudrais leur dire de ne pas arrêter les camions aussi longtemps ! Lorsque j’ai vu tous ces camions parqués entre les deux ronds-points, et sans issue de sortie en passant par là, je trouve qu’il ne se font pas des amis. J’en ai parlé à mon gendre, chauffeur routier (arrêté car il s’est cassé le poignet, tant mieux il échappe un peu à tout ça) il m’expliquait qu’un de ses collègues, qui travaille pour une autre boite, ce sont de petites entreprises, est resté bloqué à cet endroit, je suppose les ronds-points dont je parle après Leclerc… 30 heures, sans pouvoir se laver et manger correctement ! Un autre mais tout à fait ailleurs, sur la plateforme d’une grande enseigne, après avoir chargé, presque autant. Sur Saint-Ambroix, on m’a parlé d’un chauffeur bloqué 28 h devant une coopérative je crois. Je suis d’accord pour bloquer les grandes surfaces, les ports, les raffineries et tous lieux administratifs, je soutiens les manifs visant à faire tomber le pouvoir ou au minimum obtenir un peu plus d’avantages que ces miettes, le RIC bien évidemment, l’abolition de tous ces privilège, moins de corruption… bref, je suis prête à aller dans les ronds-points si on me le demande,faire un détour là où vous bloquez ne me gêne pas, mais réfléchissez un peu, vous allez vous mettre à dos une partie de ceux qui vous défendent jusqu’à présent. Ceci dit, je suis admirative du courage de ceux qui sont aux ronds-points ! Mercredi matin, il ne restait que deux femmes, sous une pluie battante au rond-point de la voie rapide pour Nîmes qui a été démonté, je ne sais pas où elle trouve la force de continuer, mais bravo malgré tout à tous !

    2. Ben voyons: les gentils gilets jaunes contre les méchants policiers qui en plus sont maladroits et se blesses!!!
      et les méchants sont peut-être aussi des policiers infiltrés parmi les gentils gilets jaunes pour discréditer le mouvement
      Mais pourquoi les gens qui sont bloqués et parfois rackettés ( moi même) par les GENTILS gilets jaunes commencent a perdre patience mais bien sûr c’est de la faute au gouvernement qui vole le Peuple et s’en mette plein les fouilles!
      Vous en avez d’autres comme celles là?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité