A la uneActualitésSociété

GILETS JAUNES Acte VII, la salle commence à se vider

Le nombre de manifestants a diminué. Un peu plus de 500 personnes recensées à Nîmes. Retour en images.

Il est 13h50, des centaines de Gilets jaunes sont rassemblées sur le parvis des Costières (photo Corentin Corger)

La période entre Noël et le jour de l'an est un moment difficile pour rassembler les frondeurs. Même si elle a diminué, la mobilisation était bien présente cet après-midi à Nîmes, notamment devant le commissariat de police. 

Le lieu de rendez-vous ne change pas : le parvis des Costières. Aux alentours des 14h, les Gilets jaunes ont pris la direction du centre-ville, en empruntant l'Avenue de la Liberté. C'est ce qu'on croyait. Les manifestants avaient en fait prévu de se rendre au commissariat de police pour protester contre les violences policières. Une action renforcée par l'interpellation de l'un deux, au moment où le cortège a démarré, pour un jet de bouteille sur les forces de l'ordre.

Les manifestants devant le lycée Mistral sur l'ancienne route de Générac qui se dirigent vers le commissariat (photo Corentin Corger)

Alors, malgré la surprise de certains, les Gilets jaunes ont tourné à droite sur l'Avenue Jean Lasserre, juste après avoir dépassé le Colisée. Tout ce petit monde a remonté l'ancienne route de Générac, pour redescendre la rue André Simon et atterrir devant le Commissariat.

Un Gilet jaune se met en scène face à la police photo Corentin Corger)

La police avait anticipé cette venue. Les grilles de l'établissement étaient fermées et six policiers sont venus protéger l'entrée pour tenir à distance les manifestants.

La banderole déployée par les Gilets jaunes devant le commissariat de Nîmes (photo Corentin Corger)

Ces derniers ont conservé leur volonté d'agir pacifiquement et aucun incident n'est à déplorer. Quelques provocations entendues mais rien de répréhensible. Les Gilets jaunes se sont assis devant le commissariat et ont montré leur banderole : "stop aux violences policières" et ont entonné la Marseillaise. Après quelques minutes sur place, la foule s'est éparpillée. Certains groupes déçus sont repartis, gilet jaune à la main. La majorité a filé en ville en faisant un arrêt devant les arènes. Rejoints par les motards qui ont taquiné la poignet de leurs bolides.

Les Gilets jaunes devant les arènes (photo Corentin Corger)

Après un petit tour dans les petites rues de l'Écusson, les manifestants se sont dispersés. Quand on voit la détermination de certains, on peut d'ores et déjà annoncer un acte VIII. Attention, à ne pas faire la représentation de trop !

Revivez en vidéo cette après-midi de mobilisation : 

Corentin Corger 

 

Etiquette

1 commentaire sur “GILETS JAUNES Acte VII, la salle commence à se vider”

  1. Pauvres gars ! ils ne comprennent pas que la police riposte lorsqu’on l’agresse. Ben ouais, vous balancez des objets sur la police, vous manifestez sans autorisation, alors il faut accepter les risques. Il y a des lois en France, il faut les respecter ! Soutien au force de l’ordre. Ce mouvement des gilets Jaune ne ressemble plus à rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité