A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

TOP/FLOP SPORT Une nuit magique et une après-midi cauchemardesque

En cette fin d'année, il est temps de dresser le bilan. Objectif Gard vous propose sa sélection des événements sportifs qui ont marqué 2018, pour le meilleur et pour le pire.

La joie des Crocos, le soir de la montée en ligue 1(Photo Archives Jean-Claude Azria).

L’année 2018 a été riche en émotions pour les sportifs gardois. Cette période restera dans les mémoires des Crocos qui ont vécu beaucoup de joies et un derby douloureux. 

La montée du Nîmes Olympique en Ligue 1 est incontestablement l’événement sportif de l’année. Il faut dire que cela faisait 25 ans que le peuple nîmois l'attendait. Cette promotion est le résultat d’une saison rondement menée par Briançon, Ripart, Savanier et les autres. L’exercice 2017-18 avait pourtant mal commencé avec une élimination en Coupe de la Ligue et une 13e place après quatre journées. Mais à partir de la cinquième journée, la fusée nîmoise décolle.

Le 4 mai 2018, Nîmes s'impose face au Gazélec d'Ajaccio 4-0 et monte en Ligue 1 (Photo Jean-Claude Azria).

Les victoires s’enchaînent et le duo d’attaquant Alioui-Bozok fait des étincelles. Le 28 octobre, les Crocos montent sur le podium pour ne plus en descendre. L’apothéose intervient le 4 mai avec la réception du Gazélec d’Ajaccio. L’équipe de Bernard Blaquart ne laisse pas passer cette occasion et s’impose 4-0. La soirée est magique et inoubliable. Le Nîmes Olympique retrouve le plus haut niveau français, avec l’espoir de ne plus le quitter.

Face au Carré d'Art, au pied de la Maison Carrée, sur l'antique forum de Nîmes, la cité reprend vie (Photo Jean-Claude Azria).

Le flop : un derby perdu 3-0

Une saison de Ligue 1 est faite de bons et de mauvais moments. Le 30 septembre, au stade de la Mosson, les Crocos ont vécu une bien triste après-midi. Le derby contre le MHSC est le rendez-vous le plus important de l’année. Les partisans des deux camps ont fait monter la tension sur les réseaux sociaux et ils ont hâte d’en découdre. Mais en ce début d’automne, Nîmes n’est pas au mieux. Il pointe à la 12e place et reste sur cinq rencontres sans victoire. Le match tant attendu se transforme en cauchemar.

Un but encaissé à la 28e, un autre sur penalty dans le temps additionnel de la première période par Delort (un ancien Croco) et un dernier à dix minutes du terme. 3-0, la coupe est pleine…ou presque. Les supporters nîmois se vengent en sortant une bâche volée aux montpelliérains. Les fans de la Paillade fulminent et pénètrent sur la pelouse. Les forces de l’ordre interviennent et la rencontre est interrompue plusieurs minutes. La fête est gâchée mais les Crocos auront l’occasion de se faire pardonner, début février, lors du match retour, qui sent déjà le souffre.

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité